Friedhelm Hofmann

évêque catholique allemand

Friedhelm Hofmann
Image illustrative de l’article Friedhelm Hofmann
Biographie
Naissance (79 ans)
Cologne,
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Ordination sacerdotale
Évêque de l'Église catholique
Consécration épiscopale par le card. Meisner
Évêque de Wurtzbourg
Evêque titulaire de Taddua
Évêque auxiliaire de Cologne

Blason
« Crux spes unica »
« La Croix, unique espoir  »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Friedhelm Hofmann, né le à Cologne) est un évêque catholique allemand, évêque de Wurtzbourg de 2004 à 2017[1].

BiographieModifier

Friedhelm Hofmann, troisième de quatre frères, suit sa scolarité dans des établissements religieux à Cologne et à Neuss. Après son abitur, il étudie la théologie catholique dans les universités de Bonn et de Cologne.

Il reçoit l'ordination socerdotale le par Joseph Höffner et devient chapelain à l'église Saint-Pierre de Cologne puis vicaire à la cathédrale de Cologne en 1972. Parallèlement, il étudie l'histoire de l'art et la philosophie ; en 1979, il obtient son doctorat avec un travail sur les représentations de l'Apocalypse de l'art contemporain dans les églises depuis 1945. En 1978, il est président de l'association allemande pour Lourdes. En 1980, il est membre du chapître de la cathédrale et curé de paroisse. Le , il est nommé chapelain conventuel de l'ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte. Le pape Jean-Paul II lui donne le titre honorifique de chapelain de Sa Sainteté. En 1981, il est aumônier des artistes dans l'archidiocèse de Cologne.

Le , il est nommé évêque titulaire de Taddua (de) et évêque auxiliaire de Cologne. Il reçoit la consécration épiscopale le suivant des mains du cardinal Joachim Meisner, archevêque de Cologne, assisté de Mgr Josef Plöger (de) et de Mgr Walter Jansen (de). Il choisit comme devise Crux spes unica ("La Croix, unique espoir") d'après Edith Stein.

Jean-Paul II le transfert le à Wurtzbourg comme évêque diocésain. Son installation a lieu le dans la cathédrale Saint-Kilian.

Peu après, il est impliqué dans un scandale de pédophilie : il a reçu une dénonciation de la part d'un mineur contre un prêtre mais n'a pas donné immédiatement de suite judiciaire. Selon le procureur, Hofmann n'était pas obligé de fournir de plainte pénale. L'action judiciaire se termine en après le suicide du prêtre présumé du crime.

Ayant atteint l'âge de 75 ans, comme le prévoit le Code de droit canonique de 1983, il présente sa démission au pape qui l'accepte le .

Source, notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :