Frederik Kortlandt

Slaviste et comparatiste néerlandais
Frederik Herman Henri Kortlandt
Frederik Kortlandt.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
UtrechtVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction
Prix Spinoza ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Frederik (Frits) Kortlandt (né le à Utrecht[1]) est un professeur néerlandais de linguistique comparée de l'Université de Leyde. Il s'est consacré à l'étude des langues baltes et slaves dans la perspective de la reconstitution de l'indo-européen commun, sans toutefois négliger les langues d'autres familles. Il a également travaillé sur l'identification de super-groupes linguistiques, comme le « groupe indo-ouralique », regroupement qui demeure controversé.

BiographieModifier

Kortlandt a préparé sa thèse de doctorat, consacrée à la « plasticité des phonèmes : tendances nouvelles dans la théorie du phonème d'Europe orientale[2] », sous la direction de Carl Lodewijk Ebeling. Avec George van Driem et quelques autres universitaires, il est l'un des chefs de file de l'École de Leyde, qui décrit les langues comme des systèmes de mèmes ou parasites bénins. Kortlandt a été, de 1975 à 2011, professeur de langues slaves à l'Université de Leyde[1].

Il est membre de l'Académie royale néerlandaise des arts et des sciences[3] depuis 1986 et a été lauréat du Prix Spinoza[4] en 1997. Il a produit (2007) sa propre restitution en indo-européen de la fable de Schleicher, d'une grande originalité.

SourceModifier

NotesModifier

  1. a et b (nl) « Leidse hoogleraren vanaf 1575 » (sur l'Internet Archive), sur Université de Leyde
  2. « F.H.H. Kortlandt » (sur l'Internet Archive), sur Université d'Amsterdam
  3. « Frits Kortlandt » (sur l'Internet Archive), sur Académie royale néerlandaise des arts et des sciences
  4. « NWO Spinoza Prize 1997 », sur Organisation néerlandaise pour la Recherche Scientifique, (consulté le )

Liens externesModifier