Fred William Allen

Patriote irlandais

Fred William Philip O' Mera Allen, né en avril 1848 à Tipperary (Comté de Cork) et mort exécuté à Manchester le , est un patriote irlandais.

William Philip Allen
Image dans Infobox.
Les trois martyrs de Manchester. Fred Allen est au centre.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 19 ans)
ManchesterVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Né d'un père (Thomas) protestant et d'une mère (Catherine) catholique[1], il est élevé à Brandon où son père est nommé professeur de religion protestante alors qu'il a trois ans[2].

Allen devient un des chefs des Fénians lors de la révolte de Manchester en 1867. Après la mort d'un policier durant l'attaque d'un fourgon de police, il est accusé de meurtre et condamné à mort avec ses complices Thomas Kelly et Timothy Deasy alors qu'aucune preuve n'est apportée de leur culpabilité et les arguments très douteux, ce qui ébranle alors la confiance des Irlandais en la justice britannique. Deasy et Kelly parvient à s'évader mais Allen est exécuté[3].

Jules Verne mentionne ces événements et cite Allen dans son roman Les Frères Kip (partie 2, chapitre X)[4].

Notes et référencesModifier

  1. John O'Hart, Irish Pedigrees: Or, The Origin and Stem of the Irish Nation, 1892, p. 361
  2. Gerard Reid, Great Irish Voices: Over 400 Years of Irish Oratory, 1998, p. 381
  3. C.J. Woods, Allen, William Philip, dans Dictionary of Irish Biography
  4. Alexandre Tarrieu, Dictionnaire des personnes citées par Jules Verne, vol. 1 : A-E, éditions Paganel, 2019, p. 38-39

Liens externesModifier