Fred Poché

philosophe français

Fred Poché est un philosophe français né le . Il est le lauréat du prix Jean Finot 2009, de l'Académie des Sciences Morales et Politiques[1], pour son livre Blessures intimes, blessures sociales. De la plainte à la solidarité.

Fred Poché
Image dans Infobox.
Naissance
Nationalité
Formation
École/tradition
Idées remarquables
crible lexicologique, identitarisme narratif, dénarration, injonction narrative, esthétique de la solidarité, production méta-narrative, Politique de la fragilité, contextualisation, décontextualisation, recontextualisation
Œuvres principales

Parcours et axes de recherchesModifier

D'origine ouvrière, Fred Poché est titulaire d’un Diplôme d’études approfondies (DEA) de l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 en sciences du langage, docteur en philosophie de l’Université Paris Ouest-Nanterre La Défense et titulaire d'une Habilitation à diriger des recherches de l'Université de Strasbourg.

Fred Poché s'intéresse à l'articulation entre la philosophie et la pratique des acteurs sociaux. Ses recherches relèvent de la philosophie sociale, - reconnaissance, dignité, fragilité, mémoire, blessures, politique - et des études post-coloniales. Fred Poché a été invité à enseigner dans des Universités de différents pays, dont l’Université Adam Mickiewicz de Poznań, (Pologne), l’Universitad San Buenaventura de Bogota (Colombie), l’Ewha Womans University Humanities (Ewha Womans University (en)) de Séoul (Corée du Sud), l’Université de Sungkyunkwan de Séoul, l’Institute for Humanities Researche, Pusan National University, (Corée du Sud), et l'Université Babeș-Bolyai à Cluj-Napoca (Roumanie).

Il est membre du Conseil scientifique consultatif du Zentrum für Ökonomische und Soziologische Studien (ZÖSS) de l’université de Hambourg. Il est également membre du comité scientifique} de la revue de la Faculté de Sciences humaines et sociales de l'Université San Buenaventura de Bogota.

LivresModifier

  • Une trompeuse absence (Roman), Le Petit Pavé, 2020.
  • La condition des « nomades ». De l’internement à la question de l’hospitalité, avec C. Leblanc et J.F. Petit (éd). Presses Universitaires de Strasbourg, 2020.
  • L'échec traversé (avec V. Margron), Paris, Albin Michel, 2020.
  • Le mécontentement, Lyon, Chronique sociale, 2019.
  • Une éthique du vivre-ensemble.La philosophie sociale de Cornel West, Lyon, Chronique sociale, 2017.
  • Langage et religion. Vers un nouveau paradigme ?, avec T. Alferi et F. Poulet (éd), Presses Universitaires de Strasbourg, 2017.
  • La culture de l'autre. Une lecture postcoloniale d'Emmanuel Levinas, Lyon, Chronique sociale, 2015.
  • Le temps des oubliés. Refaire la démocratie, Lyon, Chronique sociale, 2014[2],[3].
  • Edward. W. Said, l’humaniste radical. Aux sources de la pensée postcoloniale, Paris, Éditions du Cerf, 2013[4]

(Trad en arabe par Mohamed Eljorti ; éditions Safahat).

  • A-t-on encore le droit d'être fragile ? entretiens avec Francesca Piolot, Lyon, Chronique Sociale, 2013.
  • Blessures intimes, blessures sociales. De la plainte à la solidarité, Paris, Éditions du Cerf, 2008[5] (Prix Jean Finot).
  • El pensamiento de lo social en Jacques Derrida. Para comprender la deconstrucción,

Prologo de Victor Florian, Editorial Bonaventuriana, Bogota, Colombia, 2008.

en coédition avec EVO, Bruxelles et Tricorne, Genève, 1998 (3e édition, 2009).

  • Sujet, parole et exclusion, Une philosophie du sujet parlant, préface de Michèle Bertrand, Paris, Éditions L'Harmattan, 1996.
  • L’homme et son langage, Introduction à la linguistique, Préface d'Anne-Marie Houdebine, Lyon, Chronique Sociale, 1993.

Chapitres de livresModifier

  • « La question identitaire en France ». In : Europa im Dialog mit seiner Diversität' . [s.l] : [s.n] , 2020 (Concordia. Reihe Monographien.Raul Fornet-Betancourt, Hrsg/Ed., vol. 7, p. 103-115
  • « Vivre et coexister dans un monde numérisé ». In : Inter-connectés ? Numérique et convivialisme (Sous la direction de N. Wallenhorst, S. Mellot, A. Theviot) . Lormont : Le Bord de l'eau, 2020 (La bibliothèque du Mauss)
  • « Esclavage », Dictionnaire Encyclopédique d’Éthique Chrétienne, (sous la direction de Laurent Lemoine, Eric Gaziaux, et Denis Müller), Paris, Cerf, 2013, p. 773-777.
  • « Racisme », Dictionnaire Encyclopédique d’Éthique Chrétienne, (sous la direction de Laurent Lemoine, Eric Gaziaux, et Denis Müller), Paris, Paris, Cerf, 2013, p. 1679-1693.
  • "De l'espace comme exigence sociale", dans La question de l'humaine entre l'éthique et l'anthropologie, (Sous la direction de Alfredo Gomez-Muller), Paris, L'Harmattan, 2004, p. 27-46.

RéférencesModifier

  1. « Prix Jean Finot », sur Académie des Sciences Morales et Politiques
  2. Étienne Grieu, « Le temps des oubliés. Refaire la démocratie », sur Revue Projet,
  3. Joëlle Cottard, « Le temps des oubliés », sur ATD Quart monde,
  4. Stéphane Nicaise, « Edward W. Said, l’humaniste radical », sur Revue Études,
  5. Étienne Grieu, « Blessures intimes, blessures sociales. De la plainte à la solidarité oubliés », sur Revue Projet,
  6. A. Kasanda Lumembu, « Une politique de la fragilité. Éthique, dignité et luttes sociales », sur NRT,
  7. Huguette Jordana, « Reconstruire la dignité, Poché Fred, Lyon, Chronique sociale », sur Revue EMPAN,

Liens externesModifier