Franz von Pillersdorf

politicien autrichien

Franz Xaver von Pillersdorf était un homme d'État autrichien, né à Brünn (Brno) en Moravie le et mort à Vienne le .

Franz von Pillersdorf
Illustration.
Franz von Pillersdorf, portrait par Josef Kriehuber (lithographie, 1848).
Fonctions
Ministre-président d'Autriche

(1 mois et 19 jours)
Monarque Ferdinand Ier
Prédécesseur Charles-Louis de Ficquelmont
Successeur Anton von Doblhoff-Dier
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Brünn (Margraviat de Moravie)
Date de décès (à 75 ans)
Lieu de décès Vienne (Empire d'Autriche)
Nationalité autrichienne

Franz von Pillersdorf
Ministres-présidents d'Autriche

Il fut le troisième ministre-président d'Autriche pendant la révolution autrichienne du au . Son nom est attaché à la constitution Pillersdorf éphémère promulguée le .

BiographieModifier

Fils de Franz Xaver von Pillersdorf (1757-1806), conseiller à la cour supérieure de justice, il a étudié les sciences politiques et le droit à l'université de Vienne. À partir de 1811, il a occupé le poste de secrétaire auprès de la Hofkammer, l'autorité fiscale centrale de la monarchie de Habsbourg, chargé notamment de l'approvisionnement de l'armée impériale autrichienne pendant la guerre de la sixième coalition.

Après la guerre, il a passé quelque temps au Royaume-Uni ; revenu à l'Autriche, il s'occupe à nouveau de la gestion des finances. En 1824, l'empereur François Ier le nomme vice-président de la Hofkammer. Il a aussi obtenu le titre de Geheimrat en 1832. En 1842, l'empereur Ferdinand Ier l'a nommé chef de la chancellerie de la cour. La ville de Vienne l'a élevé au rang de citoyen d'honneur en 1845 et il a reçu les insignes de chevalier dans l'ordre de Saint-Étienne en 1846.

 
Franz von Pillersdorf, vers 1850.

Au cours de la révolution autrichienne de 1848, Pillersdorf, opposant à l'ordre metternichien, a été nommé ministre de l'intérieur du gouvernement Kolowrat le . À la démission de Charles-Louis de Ficquelmont, le , il est également devenu ministre-président d'Autriche. La constitution libérale pour les territoires héréditaires des Habsbourg et les pays de la couronne de Bohême qu'il avait présenté le , toutefois, s'est heurtée à de fortes résistances, tant de la part des révolutionnaires que de la couronne. Il a alors présenté sa démission le . Il servit en tant que ministre de l'intérieur au sein du cabinet du nouveau ministre-président Anton von Doblhoff-Dier jusqu'au .

Pillersdorf était député du Reichstag d'Autriche inauguré le  ; néanmoins, il ne peut exercer aucune influence sur les délibérations. Déménagée à Kroměříž (Kremsier) en Moravie, l'assemblée était finalement dissoute le . Les implications politiques après l'échec de la révolution lui causeraient une perte temporaire de ses distinctions honorifiques. Réhabilité par l'empereur François-Joseph Ier, il est élu membre du nouveau Conseil d'Empire (Reichsrat) en 1861.

SourceModifier

Liens externesModifier