Franz Xaver von Wulfen

scientifique autrichien
Franz Xaver von Wulfen
Description de cette image, également commentée ci-après
Le père Franz Xaver von Wulfen
Naissance
Belgrade Drapeau de la Serbie Serbie
Décès
Klagenfurt Drapeau de l'Autriche Autriche
Nationalité autrichienne
Pays de résidence Autriche
Profession
Activité principale
Enseignant, botaniste, écrivain
Autres activités
Formation
Lettres, philosophie et théologie
Distinctions
Un fleur des Alpes (la Wulfénia), et un minéral (la Wulfénite) portent son nom.

Franz Xaver von Wulfen, né le à Belgrade (Serbie) et décédé le à Klagenfurt (Autriche) était un prêtre jésuite autrichien, botaniste, physicien, un mathématicien et minéralogiste.

BiographieModifier

Fils du Feldmarschalleutnant Christian Friedrich von Wulfen, Franz Xaver fait ses études à Kaschau (aujourd'hui Košice alors en Haute-Hongrie) et entre dans la Compagnie de Jésus le 14 octobre 1745, à Vienne. Sa formation spirituelle terminée il enseigne d'abord à Vienne (à la Theresianischen Ritterakademie), à Graz, à Neusohl (aujourd'hui Banská Bystrica), à Görz et à partir de 1755 à Laibach. Il est ordonné prêtre à Graz, en 1758. À partir de 1764 il enseigne la physique et les mathématiques au lycée de Klagenfurt, capitale de la Carinthie.

Après la suppression de la Compagnie de Jésus, en 1773, il se consacre exclusivement à la recherche scientifique, principalement à la botanique et à la minéralogie. Les troupes françaises lui volent une grande partie de ses collections en 1797. Il participe, en 1799 et en 1800, à l'expédition sur le Grossglockner organisée par le prince-évêque.

 
Une 'wulfénia', fleur des Alpes carinthiennes

Von Wulfen est membre de diverses sociétés savantes ou académies comme celles de Berlin, d'Erlangen, de Iéna, de Göttingen, de Klagenfurt et de Stockholm. Il entretient une riche correspondance scientifique notamment avec le baron Nikolaus Joseph von Jacquin (1727-1817) ou Johann Christian Daniel von Schreber (1739-1810).

Wulfen explore principalement dans l'est des Alpes où il étudie la flore tant des vallées que des hauteurs. Il s'intéresse aux plantes à fleurs mais aussi aux cryptogames et aux lichens. Plusieurs voyages scientifiques le conduisent autour de la mer Adriatique ainsi qu'aux Pays-Bas.

 
Un spécimen de wulfénite

Reconnaissance publiqueModifier

ÉcritsModifier

  • Plantae rariores carinthiacae. In : Miscellanea austriaca ad botanicam, chemiam et historiam naturalem spectantia, hrsg. von N. J. Jacquin. Volume I (1778), pages 147-163 ; volume II (1781), pages : 25-183.
  • Abhandlung vom Kärntner Bleispate, 1785.
  • Plantae rariores carinthiacae. In : Collectanea as botanicam, chemiam et historiam naturalem, hrsg. von N. J. Jacquin. Volume I (1786), pages : 186-364 ; volume II (1788), pages : 112-234 ; volume III (1789), pages : 3-166 ; volume IV (1790), pages : 227-348.
  • Descriptiones Quorumdam Capensium Insectorum, 1786
  • Plantae rariores descriptae, 1803
  • Cryptogama aquatica, 1803
  • Flora Norica phanerogama, 1858, ouvrage posthume.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Wulfen est l’abréviation botanique standard de Franz Xaver von Wulfen.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI