Frans Alfons Janssens

Frans Alfons Janssens (né à Sint-Niklaas le et mort à Wichelen le ) est un biologiste belge. Ordonné prêtre en 1886, il a obtenu en 1890 un Doctorat en Sciences Naturelles avec la plus grande distinction, avec une thèse intitulée "Les Branchies des Acéphales" (promoteurs: Jean-Baptiste Carnoy et Gustave Gilson). Il a travaillé avec Johan Kjeldahl à l'Institut de la Brasserie Carlsberg à Copenhague et a été professeur à l'École de Brasserie Sint-Lieven à Gand. En 1896, il devint professeur à la Faculté des Sciences de l'Université Catholique de Louvain. En 1909, il a découvert le croisement de gènes au cours de la méiose, qu'il a appelé "chiasmatypie'. Son travail a été poursuivi par Thomas Hunt Morgan qui a développé la théorie de la liaison génétique.

Frans Alfons Janssens
Frans Janssens.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Maître

Il a également été président de la Société belge de biologie et chanoine de la Cathédrale Saint-Bavon de Gand.

En 1953, l'Université catholique de Louvain a fondé le "Laboratoire de génétique F. A. Janssens", en son honneur.

Janssens était le fils du politicien Theodoor Janssens.

RéférencesModifier


BibliographieModifier

  • Mgr. (Rafaël) Beyls, "Lijkrede uitgesproken [...], den 8 Oktober 1924, te Wichelen, op de begrafenis van kannunik Pranciscus-Alphonsus-Ignatius-Maria Janssens, professor aan de Faculteit van Wetenschappen," Annuaire de l'Université Catholique de Louvain, 1920-1922, CCXII-CCXV.
  • Gustave Gilson, "Éloge funèbre de M. le professeur François-Alphonse-Ignace-Marie Janssens prononcé en la grande salle de l'Institut de Spoelberch, le ," Annuaire de l'Université Catholique de Louvain, 1920-1922, CCXVI-CCXIX.
  • A. Louis, "Janssens, Franciscus, Alphonsius, Ignatius, Maria," Nationaal Biografisch Woordenboek, 2 (1966) col. 384-385.
  • Pierre Martens, "Janssens (François-Alphonse-Ignace-Marie (dit Frans)," Biographie nationale, 38 (1975) col. 344-353
  • Pierre Martens, "Frans Janssens," Florilège des Sciences en Belgique, vol. II (Brussel, 1980), 559-567.