Frank Wild
FrankWild.png
Frank Wild
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Skelton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
KlerksdorpVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Benjamin Wild (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Mary Cook (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Arme
Conflit
Distinctions

John Robert Francis « Frank » Wild, né le à Skelton dans le Yorkshire et mort le à Klerksdorp en Afrique du Sud), est un explorateur de l'Antarctique.

BiographieEdit

Expédition DiscoveryEdit

En 1901, il est membre de l'équipage de l'expédition Discovery de Robert Falcon Scott, où il fait la connaissance d'Ernest Shackleton qui est alors sous-lieutenant.

Expédition NimrodEdit

 
Frank Wild à gauche de la photo, à côté de Shackleton.

Il est membre de l'expédition Nimrod d'Ernest Shackleton, en 1908-1909 et faisait partie de l'équipe qui traversa la barrière de Ross et le glacier Beardmore à la latitude record de 88º23’S.

Expédition antarctique australasienneEdit

En 1911, il se joint à l'expédition antarctique australasienne de Douglas Mawson où il est chargé de la base ouest de la barrière de glace de Shackleton.

Expédition EnduranceEdit

Il est commandant en second dans l'Expédition Endurance d'Ernest Shackleton en 1914-1916. C'est au cours de cette dernière expédition qu'il a été chargé, en tant que commandant en second, de prendre soin de 21 hommes sur l'île de l'Éléphant pendant que Shackleton accompagné de quelques hommes accomplissaient leur mission de sauvetage épique vers la Géorgie du Sud à bord d'un canot de sauvetage. Du 24 avril au 30 août 1916, Wild et ses 21 compagnons d'infortune ont attendu du secours sur l'île de l'Éléphant, survivant dans une cabane formée principalement de deux canots retournés en mangeant du phoque et des fruits de mer. Ils ont été secourus par Shackleton à bord du navire chilien Yelcho. Le Point Wild sur l'île de l'Éléphant tient son nom de Frank Wild. On y trouve un monument dédié au capitaine chilien Luis Pardo qui le secourut lui et les siens, buste classé monument historique de l'Antarctique.

Expédition Shackleton-RowettEdit

PersonnalitéEdit

Wild semble avoir été un homme d'un tempérament assez exceptionnel d'après ceux qui l'ont côtoyé. Shackleton lui-même le décrit arrivant sur l'île de l'Éléphant après une éprouvante traversée en 3 canots et des mois de campement sur la banquise de la mer de Weddell dont la dérive les menait à la mer libre qui baigne la péninsule de Graham :

« Je me souviens qu'à ce moment Wild, qui se tenait toujours au-dessus des événements, bons ou mauvais, se trouvait à mes côtés. Il était là, aussi indifférent et tranquille que s'il venait de quitter sa voiture pour une promenade au parc[1]. »

BibliographieEdit

  • (en) Frank Wild, The Story of the Quest, Cassell and Company, 1923.
  • (en) Leif Mills, Frank Wild, Caedmon of Whitby, 1999, 350 pages.

Notes et référencesEdit

  1. Ernest Shackleton, L'Odyssée de l'Endurance, Phébus, Libretto, 1988, p. 154.

Liens externesEdit