Franck Maurice (handball)

joueur puis entraîneur français de handball

Franck Maurice, né le dans le 8e arrondissement de Paris, est un ancien handballeur international français évoluant au poste d'ailier gauche ou de demi-centre.

Franck Maurice
Franck Maurice en 2018
Franck Maurice en 2018
Fiche d’identité
Nationalité Français
Naissance (52 ans)
Lieu Paris (8e)[1]
Poste ailier gauche, Demi-centre[2]
Situation en club
Club actuel Dunkerque HGL
Parcours junior
Saisons Club
1981- USM Gagny
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
0000-1995 USM Gagny 93
1995-1997 US Ivry
1997-1998 AC Boulogne-Billancourt
1998-1999 OM 13 CR
1999-2002 USAM Nîmes Gard
*Statistiques en compétitions nationales et continentales.
Sélections en équipe nationale
Année(s)Équipe M. (B.)
1994-1996 France 21 (?)[3]
Équipes entraînées
Année(s)Équipe Com.
2002-2006 Pôle Espoir de Besançon
2006-2008 ES Besançon
2008-2013 US Saintes
2013-11/2014 USAM Nîmes Gard (CDF)
11/2014-03/2022 USAM Nîmes Gard
2022- Dunkerque HGL
Dernière mise à jour : 15 juin 2022
Franck Maurice au milieu de ses joueurs de l'USAM Nîmes Gard, le 11 mars 2015.

Reconverti entraîneur, il a été à la tête de l'ES Besançon puis de l'US Saintes pendant de nombreuses saisons en Division 2. En novembre 2014, il est nommé entraîneur principal de l'USAM Nîmes Gard. À compter de l'été 2022, il devient l'entraineur du Dunkerque Handball Grand Littoral[4].

Biographie modifier

Né en 1971, le jeune Franck Maurice habite Gagny et se retrouve vite à pousser les portes du gymnase Marcel-Cerdan où évolue l'USM Gagny, le meilleur club français des années 1980[2].

Formé au Gagny, il joue ses premiers matchs professionnels avec le club gabinien. Si le club n'a alors plus son lustre d'antan, les bonnes performances de Franck Maurice sont remarquées puisqu'il est sélectionné en équipe de France en 1994.

L'année suivante, après quatorze saisons à Gagny dont plusieurs en tant que capitaine[5], il rejoint l'US Ivry avec lequel il remporte la Coupe de France en 1996 et le championnat en 1997. Entre-temps, profitant de la retraite internationale d’Eric Quintin et des blessures de Raoul Prandi et Stéphane Cordinier[6], il participe au Championnat d'Europe 1996, terminé à la septième place[7], mais n’est pas retenu pour les Jeux olympiques d’Atlanta trois mois plus tard.

En 1997, il prend la direction de l'AC Boulogne-Billancourt, promu en D1, puis de l'OM 13 CR[8] promu en D2, et enfin l'USAM Nîmes entre 1999 et 2002[1] avec lequel il devient champion de France de D2 en 2001.

En 2002, alors qu'il lui reste un an de contrat à Nîmes, il apprend que Pôle Espoir de Besançon cherche un technicien pour le pôle masculin. Il décide de sauter le pas puis en 2006 dirige l'ES Besançon. Dès la première saison, il permet au club de retrouver la Division 2.

En 2008, il prend la direction de Saintes pour cinq saisons. Élu coach de l'année en ProD2 en 2010, il est contraint de quitter le club en 2013 après un dépôt de bilan. En formation à l'INSEP avec Jérôme Chauvet, l'entraîneur de l'USAM Nîmes Gard, ce dernier lui apprend que Nîmes cherchait quelqu'un pour diriger son centre de formation. Il intègre donc le club, notamment dans le but « d’être connu de tout le monde si jamais un jour il [Chauvet] venait à quitter son poste ». Et effectivement, en , Jérôme Chauvet est démis de son poste au profit de Franck Maurice qui prend alors la tête de l'équipe élite[2]. Il permet ainsi au club Nîmois de retrouver de meilleurs résultats, avec notamment une deuxième place à l'issue des matchs aller en Championnat de France 2017-2018 puis une finale de Coupe de France en 2018[9]. La saison suivante, l'USAM termine cinquième du Championnat, synonyme de qualification en coupe d'Europe, 25 ans après leur dernière participation[10]. Si le club parvient à atteindre la phase de groupe et est en course pour une qualification en quart de finale, la coupe de l'EHF comme toutes les autres compétitions sont arrêtées à cause de la pandémie de Covid-19. C'est ainsi que l'USAM, troisième du Championnat de France au moment de l'arrêt, retrouve les sommets, juste devant le Montpellier Handball.

Dès le début de saison 2021/2022, la question de son départ de Nîmes est évoqué[11] et après plusieurs semaines de rumeurs[12], sa signature au Dunkerque Handball Grand Littoral à partir de l'été 2022 est confirmée[13],[4], formant un duo avec Tarik Hayatoune. Il est finalement limogé le [14].

Palmarès de joueur modifier

En équipe nationale modifier

En club modifier

Compétitions internationales
Compétitions nationales

Palmarès d'entraîneur modifier

Notes et références modifier

  1. a et b « Maurice, le titi parisien », Midi libre, (consulté le )
  2. a b et c « A la découverte de Franck Maurice », sur Site officiel de la LNH, (consulté le )
  3. « Liste des internationaux français jusqu'en 2002 » (consulté le )
  4. a et b « Dunkerque confirme la venue de Franck Maurice comme entraîneur la saison prochaine », L'Équipe, (consulté le )
  5. « Franck Maurice : p'tite gueule d'amour... », Fédération française de handball, (consulté le )
  6. « Franck Maurice... l'invité surprise », Fédération française de handball, (consulté le )
  7. « Championnat d'Europe 1996 en Espagne », Fédération française de handball, (consulté le )
  8. « Présentation de la Division 2 masculine 1998-1999 », Fédération française de handball, (consulté le )
  9. « Entretien du Lundi - Franck Maurice : « le jeu peut être joli et efficace à la fois. » », Fédération française de handball, (consulté le )
  10. « Handball : l'Usam Nîmes retrouve l'Europe, 25 ans après ! », Midi libre, (consulté le )
  11. « Usam Nîmes, vers un changement d'entraîneur en 2022 ? », Midi Libre, (consulté le )
  12. « Handball (Dunkerque): l’arrivée de Franck Maurice «est en bonne voie» selon Jean-Pierre Vandaele », La Voix du Nord, (consulté le )
  13. « Dunkerque a choisi le ticket Maurice-Hayatoune », sur Handzone.net, (consulté le )
  14. « Franck Maurice n'est plus l'entraîneur de l'Usam Nîmes, après la défaite dans le derby et avant la coupe d'Europe », Midi libre, (consulté le )

Liens externes modifier