Ouvrir le menu principal

Franck Dhersin

personnalité politique française

Franck Dhersin
Illustration.
Fonctions
Député de la 13e circonscription du Nord[1]
Prédécesseur André Delattre (PS)
Successeur Michel Delebarre (PS)
Vice-président du conseil régional des Hauts-de-France[2]
(Chargé des transports et des infrastructures de transports)
En fonction depuis le
(1 an, 10 mois et 24 jours)
Prédécesseur Gérald Darmanin (LR)
Conseiller régional des Hauts-de-France[3]
En fonction depuis le
(3 ans, 9 mois et 13 jours)
Prédécesseur Aucun (création)
Maire de Téteghem-Coudekerque-Village
En fonction depuis le
(3 ans, 9 mois et 16 jours)
Prédécesseur Aucun (création)
Vice-président de Dunkerque Grand Littoral
En fonction depuis le
(5 ans et 6 mois)
Conseiller général du Nord
(élu pour le canton de Dunkerque-Est)
Prédécesseur Claude Prouvoyeur (CNI)
Successeur Danièle Thinon (PS)
Maire de Téteghem[4]
Prédécesseur Jean-Pierre Top (DVD)
Successeur Lucien Barras (DVD)
Prédécesseur Lucien Barras (DVD)
Successeur -
Biographie
Nom de naissance Franck Dhersin
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Mazingarbe (Pas-de-Calais)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique UMP, LR (jusqu'au 11 décembre 2017)[5]
Entourage Claude Prouvoyeur
Emmanuel Dewees
Profession Juriste d'entreprise

Franck Dhersin

Franck Dhersin né le 18 juin 1962 à Mazingarbe (Pas-de-Calais), est un homme politique français.

BiographieModifier

Franck Dhersin a été maire divers droite de Téteghem (Nord) de 1991 à 2001, année où il a cédé son siège à son premier adjoint afin de se présenter aux municipales à Dunkerque sous l'étiquette DL où il est battu par le socialiste Michel Delebarre. En 2005, à la suite d'une élection municipale partielle, il est réélu maire (UMP) de Téteghem.

Il est élu député le 27 septembre 1998, à l'âge de 36 ans, succédant à Michel Delebarre touché par le cumul des mandats, lors d'une élection législative partielle, dans la treizième circonscription du Nord. Il obtient au second tour 50,81 % des voix face au candidat PS André Delattre, dans une circonscription pourtant censée acquise à la gauche. Il intègre alors le groupe Démocratie Libérale et Indépendants à l'Assemblée Nationale. Candidat à sa propre succession, il est battu en 2002 et en 2007 par Michel Delebarre.

Il a été brièvement conseiller régional dans la région Nord-Pas-de-Calais de 1998 à 1999 [6] pour l'UDF.

En 1998, il est élu conseiller général du Nord à la suite de Claude Prouvoyeur sur le canton de Dunkerque-Est. Candidat à un nouveau mandat, il sera battu par Danièle Thinon (maire-adjointe de Malo-les-Bains) en 2004[7].

Il a été délégué général de l'UMP et conseiller auprès d'Alain Juppé de 2002 à 2004, puis chef de cabinet du ministre du logement et de la ville de 2004 à 2006 à savoir Marc-Philippe Daubresse. Il est ensuite conseiller de Nicolas Sarkozy, Président de la République française de 2007 à 2012.

En 2008 il intègre le groupe Vinci comme directeur des relations institutionnelles. La collaboration entre l'entreprise et l'élu cesse au début de l'année 2014 car ce dernier soutient ouvertement un candidat à la mairie de Dunkerque opposé à un projet d'arena[8] communautaire dont l'entreprise espère obtenir la réalisation[9]. Il crée alors un cabinet de conseil.

Le 17 avril 2014, il devient vice-président de la Dunkerque Grand Littoral, chargé des compétences relatives au Tourisme et aux Loisirs[10].

Présent sur la liste conduite par Xavier Bertrand pour l'élection régionale de 2015 en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, il devient Conseiller régional après la victoire de celui-ci. Suite au remaniement au sein de l'exécutif régional, il devient vice-président chargé des transports le 23/11/2017[11]. Il quitte LR comme Xavier Bertrand le même mois.

MandatsModifier

RéférencesModifier

LiensModifier