Francières (Somme)

commune française du département de la Somme

Francières
Francières (Somme)
La mairie-école, construite en 1893.
Blason de Francières
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Intercommunalité Communauté de communes Ponthieu-Marquenterre
Maire
Mandat
Jean-Claude Dulys
2020-2026
Code postal 80690
Code commune 80344
Démographie
Population
municipale
188 hab. (2018 en diminution de 6,47 % par rapport à 2013)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 04′ 23″ nord, 1° 56′ 33″ est
Altitude Min. 33 m
Max. 110 m
Superficie 5,81 km2
Élections
Départementales Canton de Rue
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Francières
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Francières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Francières
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Francières

Francières est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

GéographieModifier

DescriptionModifier

Francières est un village périurbain picard du Ponthieu situé à une petite dizaine de kilomètres au sud-est d'Abbeville, à 32 km au nord-ouest d'Amiens et à 72 km au sud-est de Boulogne-sur-Mer, surplombant la vallée de la Somme.

La commune est desservie par l'ancienne RN 1 (actuelle RD 1001) et est traversée par l'autoroute A16, d'où elle est aisément accessible depuis la sortie no 22.

Depuis le , la commune fait partie du parc naturel régional Baie de Somme - Picardie maritime.

Au nord et à l'est, le sol communal est essentiellement argileux. Au sud-est, la tendance argilo-siliceuse domine ; tandis que vers le bois, au sud-ouest, c'est un sol sablonneux-calcaire qui affleure[1].

Communes limitrophesModifier

HydrographieModifier

En 1899, une nappe phréatique située sous la craie alimente les puits du village[1].

Les eaux de ruissellement rejoignent le fleuve côtier [[Fichier:]]la Somme, toute proche[1].

ToponymieModifier

En 1011, Franserœ est relevé par M. Louandre dans la topographie du Ponthieu, Gallica Christiana[2],[3].

Dès le XIIe siècle, le nom de Fransières est relevé. Les formes latinisées de Fransœras et Fransaera sont également mentionnées[1],[4].

Dans l'Oise, Francières est également le nom d'une commune qui compte 528 habitants en 2012.

HistoireModifier

AntiquitéModifier

Une bouteille en cuivre (ampulla), découverte sur le territoire, contenait environ 300 pièces de monnaie ou médailles romaines. Ces éléments témoignent d'une occupation ancienne des lieux[1].

Moyen Âge et temps modernesModifier

Cinq fiefs ont été relevés dans la localité :

  • le fief de la Barre-Francières et Baraquin de la Barre ou de Valmoran ou encore de Claquedent,
  • le fief de la Queste ou de la Quente, avec une maison seigneuriale,
  • le fief de Morvillers,
  • le fief de Bray,
  • le fief de Molliens[1].

À la suite de la Guerre franco-allemande de 1870 , après l'armistice, les Allemands séjournent pendant un mois à Francières[1].

En 1899, l'instituteur signale que le village possédait autrefois un moulin à vent, et que l'école mixte compte 20 élèves[1].

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Rattachements administratifs

La commune se trouve dans l'arrondissement d'Abbeville du département de la Somme.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton d'Ailly-le-Haut-Clocher[5]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux

Pour les élections départementales, la commune fait partie depuis 2014 du canton de Rue

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la première circonscription de la Somme.

IntercommunalitéModifier

Francières était membre de la communauté de communes du Haut-Clocher, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé fin 1999 et auquel la commune avait transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du , qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, cette intercommunalité fusionne avec ses voisines pour former, le , la Communauté de communes Ponthieu-Marquenterre, dont est désormais membre Francières.

Liste des mairesModifier

 
Les comtes de Saint-Pol ont été maires du village.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1881[1] 1923 Raphaël de Saint Pol    
Les données manquantes sont à compléter.
1939 1963 André de Saint Pol    
Les données manquantes sont à compléter.
  1981 Albert Petit    
1981 1989 Bernard Girard[6]    
1989 juin 1995 Georges Petit   Petit-fils d'Albert Petit
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 En cours
(au 8 octobre 2020)
Jean-Claude Dulys   Réélu pour le mandat 2020-2026[7],[8],[9]

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2018, la commune comptait 188 habitants[Note 1], en diminution de 6,47 % par rapport à 2013 (Somme : +0,23 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
264252262300325313325300302
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
301311306299307282253217194
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
188201209202157142156157151
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
154129140142129127159182203
2018 - - - - - - - -
188--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

EnseignementModifier

Le village n'a plus d'école.

La communauté de communes du Haut-Clocher a construit l'école intercommunale Robert-Mallet à Pont-Remy. Cette entité accueille, entre autres, les enfants d'âge scolaire primaire de la localité[13].

Autres équipementsModifier

  • La salle des fêtes, ornée à l'intérieur d'une fresque représentant le village et ses environs, réalisée en 2019 par l'artiste abbevillois Michel Rodier[14].
 
La salle communale.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Martin, antérieure à 1518[15],[16],[17]. Le clocher à bulbe est surmonté d'un clocheton.
  • Château[18],[19],[20],[21], datant de 1632, construit en pierre calcaire et couvert en ardoise[15].


  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

  • Chapelle Notre-Dame-du-Bon-Secours. Chapelle funéraire de 1885, en bordure de l'axe Abbeville - Amiens, ex-RN 1[22].
  • Le pain de sucre. À la fin du XIXe siècle, un laboureur se fait enterrer en haut d'une pâture, sous une colonne de moellons en craie, issue des carrières locales[14].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier


Liste de signeurs de Francières
  • En 1542, Jacques d'Aoust, écuyer, est seigneur du village. Il fut mayeur d'Abbeville[1].
  • Dès le début du XVIIe siècle, Charles Paschal achète la vicomté de la Quinte, il y meurt le [1].
  • Charles Destailleurs de Chantereine réunit les seigneuries de Francières et de la Quinte en 1678[1].
  • Benoit Alexandre de Monchy, seigneur du lieu, est sénéchal du Ponthieu en 1747[1].
  • Les comtes des Essars succèdent ensuite aux de Monchy[1].

HéraldiqueModifier

  Blason
D'azur au sapin arraché d'argent, au chef du même chargé d'un lambel à six pendants d'azur.
Détails
L'arbre évoque le bois de sapins, élément environnemental d'importance pour le village[14].
Adopté par le conseil municipal du 14 octobre 2011[24]

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • « Francières », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le 30 décembre 2020).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l m et n M. Fournier, instituteur, Notice géographique et historique sur le village de Francières, 1899, Archives départementales de la Somme.
  2. Jacques Garnier, Dictionnaire topographique du département de la Somme, 1867-1878, Archives départementales de la Somme, Amiens.
  3. Lire en ligne la partie sur Francières dans le dictionnaire de Jacques Garnier, fiche 203/269, p. 397.
  4. Lire en ligne la notice réalisée en 1899 sur le village, sur le site des Archives départementales.
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, avis de décès, « Francières, Bernard Girard n'est plus » , 3 mars 2017, p. 12.
  7. Réélu pour le mandat 2014-2020 : Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 9 avril 2014, p. 13.
  8. Olivier Bacquet, « Deux listes à Francières (80) : le maire face à son ancien premier adjoint : Francières, petit village de moins de 200 habitants, et deux listes qui s'opposent : celle du maire sortant, et celle de son ancien premier adjoint, démissionnaire après 2014 », Le Journal d'Abbeville,‎ (lire en ligne, consulté le 29 décembre 2020) « Maire de Francières depuis 1995, Jean-Claude Dulys brigue un cinquième mandat, à la tête d’une liste largement remaniée : seuls quatre des élus actuels sont de nouveau candidat. Il aura face à lui une autre liste, menée… par son ancien premier adjoint, Pascal Robinault, qui avait démissionné après les élections de 2014 ».
  9. « Liste des élus de la Somme » [ods], Listes des élus, Préfecture de la Somme, (consulté le 28 décembre 2020).
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. Jacques Dulphy, « Pont-Remy - La commune confirme sa volonté de rejoindre l'Abbevillois », le Courrier picard, édition Picardie maritime, 4 novembre 2015, p. 12.
  14. a b et c « Une fresque dans la salle des fêtes de Francières : Le peintre abbevillois, Michel Rodier, a réalisé une fresque représentant le village », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 29 décembre 2020).
  15. a et b « Francières », Les Communes du Haut-Clocher, Communauté de communes du Haut-Clocher, (consulté le 24 août 2014).
  16. « Eglise de Francières », La paroisse, Paroisse Saint Joseph de la Plaine d’Estrées.
  17. Oswald Macqueron, « Aquarelle : Eglise de Francières. Nature février 1850 », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le 29 décembre 2020).
  18. « Façade sud du Château », notice no APDSF3483, base Mémoire, ministère français de la Culture
  19. « Lavis sur calque : Plan du château et du bois de Francières », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le 29 décembre 2020).
  20. Oswald Macqueron, « Aquarelle : Château de Francières appartenant à M. des Essarts. Nature février 1850 », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le 29 décembre 2020).
  21. L. Gillard, « Dessin : Château de Francières. Vue prise du jardin », Documents numérisés, fonds Macqueron, Bibliothèque municipale d'Abbeville (consulté le 29 décembre 2020).
  22. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 80 (ASIN B000WR15W8).
  23. Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, t. 9, éditions Gründ, , page 848.
  24. « Francières », Armoiries Samariennes, (consulté le 30 décembre 2020).