Ouvrir le menu principal

Franche-Comté électronique mécanique thermique et optique - Sciences et technologies

L'institut FEMTO-ST (Franche-Comté Électronique Mécanique Thermique et Optique - Sciences et Technologies) est une unité mixte de recherche associée au CNRS (UMR 6174) et rattachée simultanément à :

Cet institut a été créé le 1er janvier 2004 par la fusion de cinq laboratoires de Franche-Comté actifs dans les domaines de la mécanique, de l'optique et des télécommunications, de l'électronique, du temps-fréquence, de l'énergétique et de la fluidique. En 2011, il incorpore le laboratoire d'informatique de l'UFC, qui devient le 7e département de l'institut.

FEMTO-ST compte aujourd'hui plus de 700 membres et constitue l'un des plus gros institut de recherche dans les sciences de l'ingénieur en France[1]. Il est présent en Franche-Comté sur trois sites géographiques Besançon, Belfort et Montbéliard.

Sommaire

DépartementsModifier

FEMTO-ST est constitué de 7 départements, soutenu par différents services communs dont une plateforme technologique de micro/nanofabrication à l'état de l'art, qui fait partie du réseau national des 6 centrales de technologie du CNRS (RENATECH).

Département ÉnergieModifier

Études de systèmes de production, de conversion et de stockage de l'énergie thermique et électrique.

  • Implantation : Belfort

Le département est organisé en 2 équipes de recherche construites autour de pôles scientifiques :

  • SHARPAC : Systèmes électriques Hybrides, ActionneuRs électriques, systèmes Piles A Combustible
  • THERMIE : THermique Ecoulements instRuMentatIon et Énergie

Département Micro Nano Sciences et Systèmes (MN2S)Modifier

Le MN2S est un département du FEMTO-ST spécialisé dans la recherche des micro et nano-instrumentations, des nanosciences, des micro et nano-acoustique, microsystèmes et multi physique et des micro et nanomatériaux et surface.

Implantation : le département est localisé sur trois sites: distincts : Besançon, Montbéliard et Belfort

Équipe de recherche : L'organisation scientifique se repartie en cinq groupes de recherche :

  • BioMicroDevices
  • Micro-Nano-Matériaux et Surfaces (MINAMAS)
  • Micro-Opto-Electro Mechanical Systems (MOEMS)
  • Nanosciences
  • Phononique et Microscopies

Département d'Informatique des Systèmes Complexes (DISC)Modifier

Les recherches menées au sein de ce département sont basés sur le E-santé, les micro et nanosystème pour la santé, la sureté et sécurité de l'information dans le système complexes, le MiDi Micro et nanosystèmes distribué intelligents, et le transport et services en mobilité.

Implantation : les membres du département DISC sont localisés sur trois sites distincts à Besançon, Belfort et Montbéliard.

Équipes de recherche : le département est structuré en quatre équipes de recherches.

  • Algorithme Numérique Distribuée (AND)
  • Design and Evaluation Of Distributed Systems (DEODIS)
  • Optimisation, Mobility, NetworkIng (OMNI)
  • Vérification et validation de logiciels et de systèmes embarqués (VESONTIO)

Département Temps Fréquence (TF)Modifier

Ce département est spécialisé en Oscillateurs de haute stabilité, l'acousto-électronique et piézoélectrcité, et en métrologie temps-fréquence.

Implantation : Besançon. Il est également un acteur majeur du réseau d’excellence français LabEX FIRST-TF.

Le département TF est décomposé en trois équipes :

  • ACEPI : Acousto-électronique et Piézoélectricité
  • CoSyMA :Composants et Systèmes Micro-Acoustiques
  • OHMS : Ondes, Horloges, Métrologie et Systèmes

Département Automatique et Systèmes Micro-Mécatroniques (AS2M)Modifier

Ce département est spécialisé dans l'automatique, la robotique, la mécatronique et le génie industriel.

Implantation : Besançon

Il est décomposé en quatre équipes :

  • PHM : Pronostic and Health Management
  • MINaRob : Micro-nano-robotique biomédicale
  • SPECIMeN : Stratégies de Perception et caractérisation aux échelles Micro et Nanoscopiques
  • CODE : Control and Design

Les domaines de recherche :

  • Automatique
  • Micro-robotique
  • Micro-Mécatronique et adaptronique
  • Micromanipulation et micro-assemblage
  • Pronostic et maintenance des systèmes

Deux plateformes supportent les activités de recherche du département :

  • µROBOTEX : Plate-forme micro robotisée de micromanipulation et micro-assemblage qui intègre les travaux de recherche du département sur ce thème.
  • I-Sys "Intelligent Systems" : Plate-forme de pronostic industriel.

Département Mécanique AppliquéeModifier

Créé en 1962 pour le professeur Raymond Chaléat dans les locaux de l’École Nationale d’Horlogerie, il se situe sur deux sites (UFC et ENSMM) à Besançon.

Le département Mécanique Appliquée compte plusieurs thèmes de recherche réparties sur 2 axes fédérateurs :

  • Structures : intégration et fonctionnalisation
  • Micromécanique : matériaux et procédés

L’axe Structures : intégration et fonctionnalisation regroupe les thématique de recherche visant aux développements des connaissances sur :

  • De nouveau matériaux
  • Des microsystèmes électroniques
  • des concepts d'optimisation de structures adaptatives

L’axe Micromécanique : matériau et procédés lui porte sur :

  • les méthodes de caractérisation et de modélisation des matériaux en couches minces
  • sur la création de surfaces à propriétés fonctionnelles et leur caractérisation
  • les procédés de micro-fabrication

Département OptiqueModifier

Le département d'Optique, fondé après la seconde guerre mondiale et associé au CNRS depuis 1969, est un département de recherche FEMTO-ST depuis 2004 situé à Besançon. L'Optique et la Photonique sont au coeur des recherches du département d'Optique.

Il est constitué de 3 équipes avec un effectif de 80 personnes et d'une plateforme technologique :

  • Nano-Optique (NO)
  • Optique Non Linéaire (ONL)
  • Optoélectronique, Photonique et Télécommunications Optiques (OPTO)
  • Plateforme FRI-LIGHT (Formation-Recherche-Innovation par la Lumière)

ÉvaluationModifier

L'institut a été noté A+ lors de l'évaluation par l'AERES en 2010[2], plaçant de facto l'institut dans les 30 % de tête des laboratoires de recherche en sciences pour l'ingénieur en France.

RéférencesModifier

Lien externeModifier