Francesco Somaini (sculpteur suisse)

Francesco Somaini
Image dans Infobox.
Buste de Francesco Somaini, Palazzo di Brera, Milan.
Naissance
Décès
(à 60 ans)
Milan (Italie)
Nationalité
Activité

Francesco Somaini, né le à Maroggia (Suisse) et mort le à Milan (Italie), est un sculpteur suisse.

Somaini crée des sculptures religieuses et profanes, des tombes et des bustes dans le style du classicisme, avant de se tourner de plus en plus vers le vérisme.

BiographieModifier

Francesco Somaini étudie de 1815 à 1822 auprès de Camillo Pacetti à l'Académie des beaux-arts de Brera (Accademia di Belle Arti di Brera) à Milan. Il travaille comme sculpteur pour la cathédrale de Milan de 1823 à 1839 et crée, entre autres, des statues pour les autels du XVIe siècle de Pellegrino Tibaldi. En 1839, il devient professeur à l'Accademia di Brera, où figurent entre autres parmi ses élèves Angelo Biella, Giovanni Strazza et son neveu Antonio Galli. Il travaille également comme inspecteur cantonal des écoles du Tessin.

ŒuvreModifier

 
Monument Migliara, Palais de Brera (1846).
  • Pignon en relief, église Gran Madre di Dio, Turin, 1827
  • Relief de la bataille d'Arcis-sur-Aube, Arco della Pace, Milan, 1830
  • Deux reliefs avec des scènes de l'histoire de la ville, Porta Venezia, Milan, 1833
  • Monument funéraire de Luigi Cagnola, chapelle Villa Rotonda, Inverigo, 1835
  • Groupe de la fontaine Hygieia, ihre Hilfe einem kranken Knaben spendend (Hygie donnant son aide à un garçon malade), Piazza Cavour, Trescore Balneario, 1838
  • Monument funéraire de Felice Biella, église Santa Maria del Carmine, Milan, 1841
  • Monument à Giovanni Migliara, Palais de Brera, 1846
  • Statue de Carlo Giuseppe Londonio, Palais de Brera, 1851
  • Statues en stuc des saints et saintes Anne, Joachim, Paulus, Gratus, Blasius et Petrus, église paroissiale de Santi Ambrogio e Teodulo, Stresa, 1853[1]
  • Monument funéraire Torriani-Missori, cimetière Gentilino, 1854[2]
  • Statue de saint Pierre, église de San Giuseppe, Milan
  • Statues du maître-autel, église paroissiale de Maroggia
  • Personnages de la façade du Palazzo Civico, Lugano

Récompenses et distinctionsModifier

BibliographieModifier

  • Somaini, Francesco, in: Hans Vollmer (Hrsg.), Allgemeines Lexikon der Bildenden Künstler von der Antike bis zur Gegenwart, Begründet von Ulrich Thieme und Felix Becker, Band 31, Siemering–Stephens. E. A. Seemann, Leipzig, 1937, p. 261. 
  • F. Spalla, « Somaini, Francesco », in: Österreichisches Biographisches Lexikon 1815–1950 (ÖBL), Band 12, Verlag der Österreichischen Akademie der Wissenschaften, Wien, 2005, (ISBN 3-7001-3580-7), p. 407.
  • Mariangela Agliati Ruggia, « Ticinesi Brerav, dans Arte&Storia, année 20, n° 82, Ticino Management, Lugano, décembre 2020, p. 11.

Notes et référencesModifier

  1. Brevi cenni storici, Parocchia di Stresa, consulté le 20 mars 2019
  2. Simona Martinoli, Lucia Pedrini-Stanga, « Arte fra le tombe. La scultura funeraria in Ticino tra Otto e Novecento », in: Kunst + Architektur in der Schweiz / Art + architecture en Suisse / Arte + architettura in Svizzera, Band 61 (2010), S. 30–40. doi:10.5169/seals-394474
(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Francesco Somaini » (voir la liste des auteurs).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :