Francesco Somaini (sculpteur italien)

sculpteur italien (1926-2005)
Francesco Somaini
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
CômeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Formation
Lieu de travail

Francesco Somaini, né le à Lomazzo et mort le à Côme, est un sculpteur italien.

BiographieModifier

Francesco Somaini est né à Lomazzo (Côme) le 6 août 1926. Il suit les cours de Giacomo Manzù à l'Académie des Beaux-Arts de Brera et débute en 1948 à l'Exposition nationale des Arts figuratifs, promue par la Quadriennale de Rome. Il est diplômé en droit de l'université de Pavie en 1949. Et en 1950, il participe pour la première fois à la Biennale de Venise. Après une période de réflexion sur les expériences de la sculpture contemporaine internationale, il s'intéresse à l'abstractionnisme et, au milieu des années 1950, atteint une autonomie de langage avec des sculptures réalisées en « conglomérat ferrique » (Canto Aperto, Forza del nascere), art œuvre qui marque son entrée dans le Mouvement de l'art concret (MAC) et prélude à la grande période informelle.

Production artistiqueModifier

 
Fr. Somaini, sans titre (1966),
à Rotterdam (Pays-Bas).

L'activité de Somaini ne se limite pas au domaine de la sculpture : elle se caractérise par une importante production de dessins et de peintures, souvent finalisée à l'étude projectuelle d'œuvres sculpturales. L'artiste expérimente également de nouveaux moyens d'expression tels que la photographie (avec la réalisation de photomontages liés pour la plupart à sa réflexion sur les métropoles modernes, 1974-1980) et la performance live (action à Brême, 1986). Il convient également de mentionner l'activité du sculpteur depuis les années 1950 dans le domaine architectural en collaboration, entre autres, avec Luigi Caccia Dominioni, Ico Parisi et Ignazio Gardella.

Certaines des œuvres les plus importantes de Somaini se trouvent dans les principaux musées des États-Unis, d'Allemagne, des Pays-Bas, d'Autriche, d'Italie, de la Cité du Vatican, de Belgique, de Finlande, du Brésil et de Serbie. D'autres sont situées dans des espaces publics aux États-Unis, en Italie, au Royaume-Uni, au Japon, en Nouvelle-Zélande, aux Pays-Bas et en Suisse.

Récompenses et distinctionsModifier

BibliographieModifier

  • L. Degand, M. Radice, Francesco Somaini, Nani, Côme, 1956
  • U. Apollonio, M. Tapié, Francesco Somaini, Editions du Griffon, Neuchâtel, 1960
  • R. Barilli, 20 Disegni di Francesco Somaini, Edizioni del Milione, Milan, 1964
  • E. Crispolti, Francesco Somaini: Urban Urgencies, Edizioni Mazzotta, Milan, 1973 (trad. di H. Martin)
  • E. Crispolti, Francesco Somaini, "Terzoocchio", n. 5, Edizioni Bora, Bologne, 1979
  • F. Gualdoni, Francesco Somaini. Erosione accellerata, Ingersoll-Rand, Milan, 1985
  • Francesco Somaini, présentation par Renato Barilli, Francesco Somaini, collection « Maestri Contemporanei » no 50, Vanessa Edizioni d'Arte, Milan, 1987
  • E. Ratti, R. Bossaglia, L. Caramel, A. Longatti, Francesco Somaini : La porta d'Europa. Un'opera per tutti noi, Côme 1994
  • E. Crispolti, L. Somaini, Somaini : Le grandi opere. Realizzazioni, Progetti, Utopie, Electa, Milan, 1997

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Francesco Somaini » (voir la liste des auteurs).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :