Francesco Podesti

peintre italien
Francesco Podesti
Francesco Podesti - Autoritratto.jpg
Naissance
Décès
(à 94 ans)
Rome
Sépulture
Nationalité
Activité
Formation
Fratrie
Vincenzo Podesti (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Francesco Podesti, né le à Ancône et décédé le (à 94 ans) à Rome est un peintre italien considéré à la fois comme néoclassique et de la mouvance du Romantisme Historique.

Peintre très prolifique, il a réalisé de nombreux portraits de prélats, des sujets mythologiques et historiques, ainsi qu’un certain nombre de fresques à Ancône, au Vatican et dans les Eglises les plus importantes de Rome.

BiographieModifier

Francesco Podesti est né le à Ancône, d'une famille modeste. Il étudie à Pavie, il a treize ans, quand sa mère meurt, et seize quand son père meurt à son tour.

Il étudie par la suite à l'Accademia di San Luca (fondée par Federico Zuccari) à Rome, puis Francesco Podesti devient l'élève de Gaspare Landi et de Vincenzo Camuccini. Il est aidé financièrement par le sculpteur Antonio Canova, qui devient également son maître. Il y fait la connaissance de Jacques-Louis David avec lequel il partage sa vision de la Peinture.

Il peint pour la ville Ancône en 1824.

En 1826, il voyage à travers l'Italie.

Il retourne à Rome en 1835 et 1836 où il se spécialise dans la peinture de Fresques. Il devient membre de l'Accademia di San Luca en 1835.

Par la suite, il se spécialise dans les portraits de nobles et de cardinaux. Il peint également pour la Maison de Savoie, à Turin, il se marie avec Clotilde Cagiati avec qui il a 6 enfants.

Sa grande toile (385x510 cm) du Serment des Ancônitains fut récompensée à l’Exposition universelle de Londres de 1851 puis à l’Exposition universelle de Paris de 1855, et en 1856. L’œuvre lui vaudra une grande renommée et l’inscription parmi la ville patricienne

En 1855, il est chargé de peindre le hall de la basilique Sainte-Marie-Majeure au Vatican, travail qui dura 11 ans.

Sa femme meurt en 1865, il réalise à la suite de cela son unique sculpture pour sa tombe sur le Campo Verano. En 1870, Martyre de Saint-Sébastien puis Stamira, en 1877.

Francesco Podesti meurt à Rome en 1896.

ŒuvresModifier

  • Etéocle et Polinice , 1824 (Pinacothèque Civique Francesco Podesti d'Ancône )
  • Ritratto di Mariano Plomer (Pinacothèque Civique Francesco Podesti d'Ancône)
  • Torquato Tasso déclamant la Jérusalem Libérée (Pinacothèque Civique Francesco Podesti d'Ancône )
  • Il Serment des Ancônitains , env.1850, (Pinacothèque Civique Francesco Podesti d'Ancône )
 
Le Triomphe de Vénus, Galerie nationale d’Art Moderne de Rome
 
Le Serment des Ancônitains

Liens externesModifier

 
Tombe de Francesco Podesti, cimetière du Verano à Rome.

Sur les autres projets Wikimedia :