Francesca Duranti

écrivain italienne
Francesca Duranti
Francesca-duranti.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (85 ans)
GênesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web
Distinction

Francesca Duranti, née Francesca Rossi à Gênes le est une écrivaine italienne[1] associée à la « Génération des années trente ».

BiographieModifier

Francesca Rossi est la fille de l'homme politique Paolo Rossi. Elle est née à Gênes et a obtenu un diplôme en droit de l'Université de Pise. Elle a épousé Enrico Magnini en 1956 avant de se séparer en 1960. Ensemble ils ont eu un enfant. Par la suite elle a épousé Massimo Duranti avec lequel elle a aussi un enfant avant de divorcer en 1976. Elle conserve son nom[2]. Francesca a commencé à écrire dans les années 1970[1]. Son premier roman La Bambina a été publié en 1976. En 1978, elle publie Piazza mia bella piazza, suivi par La Casa sul lago della luna, qui a reçu le prix Bagutta et le Premio Martina Franca, en 1984.

En 1988, Francesca Duranti publie Effetti personali, qui a reçu le prix Campiello[2].

Dans ses œuvres, elle explore les interactions entre la vie et l'art. Ses premières œuvres sont basées sur ses propres expériences de vie; Par exemple, La Bambina puise dans sa propre enfance[2].

ŒuvreModifier

  • La bambina, La Tartaruga, (1976), Rizzoli (1985),
  • Piazza mia bella piazza, La Tartaruga (1978)
  • La casa sul lago della luna, Rizzoli (1984) – prix Bagutta et le prix Martina-Franca (1984)
  • Lieto fine, Rizzoli (1987),
  • Effetti personali, Rizzoli (1988) – Prix Campiello (1988)
  • Ultima stesura, Rizzoli (1991),
  • Progetto Burlamacchi, Rizzoli (1994),
  • Sogni mancini, Rizzoli (1996) – prix Rapallo-Carige
  • Il comune senso delle proporzioni, Marsilio (2000)
  • L'ultimo viaggio della Canaria, Marsilio (2003) – prix Rapallo-Carige[2]
  • Come quando fuori piove, Marsilio (2006)
  • Un anno senza canzoni, Marsilio (2009)
  • Il diavolo alle calcagna (2011)

PrixModifier

  • 1985 : Prix Bagutta, Martina Franca, Basilicata pour La casa sul lago della luna
  • 1989 : Prix Campiello pour Effetti personali
  • 1989 : Prix Hemingway[3]
  • 1997 : Prix Rapallo-Carige, pour Sogni Mancini
  • 2004 : Prix Rapallo-Carige, pour L’ultimo viaggio della canaria
  • Prix Città di Milano
  • Prix littéraire Castiglioncello, pour Costa degli Etruschi[4]

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Gino Moliterno, Encyclopedia of Contemporary Italian Culture, (ISBN 1134758774, lire en ligne), p. 260
  2. a b c et d (en) Encyclopedia of Italian Literary Studies, , 650-651 p. (ISBN 1135455295, lire en ligne)
  3. (it) « Lauréats », sur Premiohemingway.it
  4. (it) « Lauréats », sur fraterraemarenews.it

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier