Ouvrir le menu principal

Francesca Comencini

cinéaste
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Comencini.
Francesca Comencini
Description de cette image, également commentée ci-après
Récompensée au Palazzo del Quirinale (2005)
Naissance (58 ans)
Rome (Italie)
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Profession réalisatrice, scénariste

Francesca Comencini est une réalisatrice et scénariste italienne, née à Rome le .

Elle est la fille du réalisateur Luigi Comencini, et la sœur de Cristina, Paola et Eleonora Comencini qui font aussi carrière au cinéma.

BiographieModifier

Fille de Luigi et sœur de Paola et Cristina, Francesca Comencini s'inscrit à la faculté de philosophie pour ensuite l'abandonner en 1982. La même année, elle déménage en France, où elle rencontre le producteur Daniel Toscan du Plantier, son futur mari. Là, elle réalise son premier film, construit sur l'histoire de deux jeunes drogués, Pianoforte, qui remporte le prix Vittorio De Sica. Elle collabore ensuite avec son père Luigi au scénario d'Un enfant de Calabre, avant de réaliser La Lumière du lac (1988).

Par la suite, elle donnera à ses films un style le plus possible documentaire, réalisant même de véritables documentaires comme Elsa Morante en 1995 et Shakespeare a Palermo (it) en 1997 et In fabbrica en 2007. Shakespeare a Palermo (it) est présenté hors-concours dans la sélection officielle du festival de Cannes, s'appuie sur la mise en scène d'une pièce de théâtre de Carlo Cecchi, Carlo Giuliani, ragazzo (it) (2002) et évoque les faits du G8 de Gênes.

Parmi ses films de fiction, on peut noter Le parole di mio padre (it) (2001), J'aime travailler (Mi piace lavorare (Mobbing)), présenté en section Panorama du Festival de Berlin en 2004 au cinéma et vainqueur du prix œcuménique de ce même festival, Lo spazio bianco (it) (2009), présenté en concours à la mostra de Venise, et Un giorno speciale (2012), également présenté en concours à la Mostra.

En 2014, elle coréalise avec Stefano Sollima et Claudio Cupellini Gomorra - La série, transposition à la télévision du roman homonyme de Roberto Saviano.

En 2016, elle s'occupe de la mise en scène et de la régie du spectacle Tante facce nella memoria, tiré de récits de six femmes romaines au sujet du massacre des Fosses ardéatines recueillis par Alessandro Portelli.

Filmographie partielleModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier