Ouvrir le menu principal

Franc congolais

devise officielle de la République démocratique du Congo

franc congolais
Unité monétaire moderne actuelle
Illustration de la monnaie.
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
Banque centrale Banque centrale du Congo
Appellation locale F, FC
Code ISO 4217 CDF
Sous-unité 100 centimes
Taux de change 1 EUR = 1 841 CDF (23 mai 2019) 1 USD = 1 652 CDF (23 mai 2019)
Chronologie de la monnaie

Le franc congolais est la monnaie officielle de la République démocratique du Congo depuis le 30 juin 1998. Il fut aussi la monnaie officielle de l'État indépendant du Congo, de 1887 à 1908 ; du Congo belge, de 1908 à 1960 ; du Congo sous le président Joseph Kasa-Vubu, de 1960 à 1964[1]. Le président Mobutu Sese Seko remplaça cette monnaie par le zaïre, de 1967 à 1997.

Le 30 juin 1998, le président Laurent-Désiré Kabila réintroduisit le franc congolais. C'est ce dernier franc qui est utilisé de nos jours en République démocratique du Congo. On peut donc parler de quatre périodes distinctes dans l'histoire de ce franc[note 1], avec une absence remarquable de 30 ans (de 1967 à 1997) entre le « troisième franc » et le « quatrième franc » : le zaïre.

Le franc congolais a été utilisé jusqu'ici pendant 101 ans, en changeant d'apparence, plus ou moins radicalement, à chaque période.

Sommaire

HistoriqueModifier

L'État indépendant du Congo, avec comme souverain le roi Léopold II, commence officiellement le 23 février 1885. Cependant, il faudra attendre 1887 pour voir l'apparition des premières pièces d'une nouvelle monnaie : le franc congolais. Les billets ne seront émis que neuf ans plus tard, en 1896. Au total, on compte douze pièces et deux billets (10 francs et 100 francs) pour cette première période. On notera que les huit premières pièces sont trouées en leur centre et que les quatre suivantes sont à l'effigie de Léopold II[2].

La deuxième période eut lieu de 1908 à 1960. C'est la période du Congo belge.

La troisième période eut lieu de 1960 à 1967. Il s'agit de la présidence de Joseph Kasa-Vubu, pendant quatre ans, et ensuite d'une période de « transition monétaire », pendant laquelle le nouveau président (Mobutu) se préparait à changer plusieurs choses dans le pays, dont la monnaie. En 1967, ce président donne une nouvelle monnaie aux Congolais : le zaïre. Les premiers zaïres sont émis en janvier 1967.

Le franc congolais fut relancé le 30 juin 1998, quelques mois après l'accession au pouvoir de Laurent-Désiré Kabila[3]. Jusqu'à aujourd'hui (21 ans plus tard), il reste la monnaie du pays.

Le franc congolais de l'État Indépendant du CongoModifier

C'est en 1887 que le franc congolais a été créé, à l'époque de l'État Indépendant du Congo. Durant cette période, 2 billets et 12 pièces ont été émis. Il y a un billet de 10 francs et un billet de 100 francs. 8 des 12 pièces ont un trou en leur centre : les centimes, à l'exception de la pièce de 50 centimes. Les quatre autres pièces : 50 centimes, 1 franc, 2 francs, 5 francs sont ornées d'un portrait du souverain, Léopold II.

Valeur Dimensions (mm) Couleur(s) principale Recto Verso Année d'émission Avers Revers
10 francs 144 × 69 Gris Ange tenant une corne d'abondance Femme couronnée de feuilles de laurier 1896[4]
100 francs 152 × 75 Gris-bleu/rouge brique Une femme assise, un bateau, un lion couché Femme portant un bonnet phrygien 1896[5]

Le franc congolais du Congo belgeModifier

 
Billet de 50 francs congolais, 1950.
 
Billet de 100 francs congolais, 1949.
 
Billet de 100 francs congolais, 1960.
 
Billet de 1000 francs congolais, 1958.

Le franc congolais de Kasa-VubuModifier

Le franc congolais de Kasa-Vubu, le premier président de la République démocratique du Congo, a été la monnaie officielle du pays de 1961 à 1967. Il y avait 5 billets : 20 francs, 50 francs, 100 francs, 500 francs et 1 000 francs ; et une pièce de 10 francs.

 
L'unique pièce de monnaie : 10 francs.
Valeur Dimensions (mm) Couleur(s) principale Recto Verso Année d'émission Avers Revers
20 francs 149 × 69 Vert Femme africaine aux pieds et torse nus Arbre avec racines apparentes 1961/1962[6]
50 francs 149 × 69 Vert/jaune-gris Un lion près du barrage de Nzilo (Katanga) Palais de la Nation 1962[7]
100 francs 149 × 69 Gris-bleu Portrait du président Kasa-Vubu Palais de la Nation 1961/1962/1964[8]
500 francs 149 × 69 Gris/mauve Masque Pende Palais de la Nation 1961/1962/1964[9]
1 000 francs 149 × 69 Gris/bleu/jaune Portrait du président Kasa-Vubu Palais de la Nation 1961/1964[10]

Le franc congolais actuelModifier

Billets de banqueModifier

Pour cette monnaie, il n'y a pas de pièces : il n'y a que des billets. Il y en a 21. On peut faire deux catégories de billets de banque : ceux qui ne sont plus en circulation en 2019 (12) ; ceux qui circulent encore en 2019 (9). Il existe deux billets de 10 francs différents : l'un émis en 1997 et en 2000, de couleur vert-gris, l'autre, de couleur orange, émis en 2003. Il existe deux billets de 20 francs différents : l'un émis pour en 1997 et 2000, de couleur orange, l'autre, de couleur vert-gris, émis en 2003[11]. Il existe deux billets de 100 francs différents : l'un émis en 1997, de couleur rouge, très, très rare, l'autre, de couleur bleue, émis de multiples fois. Il existe deux billets de 500 francs différents : l'un émis pour la première fois en 2002, de couleur bleue, l'autre, que l'on appelle « édition du cinquantenaire », en 2010, de couleur verte.

 
Les 20 billets du franc congolais actuel.

Les billets de banque qui ne circulent plus en 2019Modifier

Si ces billets ne circulent plus à ce jour (mai 2019), c'est qu'ils ne valent plus suffisamment pour pouvoir acheter quelque chose : une seule banane chez le commerçant le moins cher de la République démocratique du Congo coûte plus de 50 francs. Le billet de 100 francs rouge, quant à lui, est épuisé.

Valeur Dimensions (mm) Couleur(s) principale Recto Verso Année d'émission Avers Revers
1 centime 120 × 70 Mauve Cueilleuse de café Volcan Nyiragongo 1997
5 centimes 120 × 70 Pourpre Masque Suku Hemba Harpe Zande 1997
10 centimes 120 × 70 Rose Masque Pende Groupe de danseurs Pende 1997
20 centimes 120 × 70 Vert/pourpre Antilope Le parc national de l'Upemba 1997/2000
50 centimes 120 × 70 Gris Tête d'okapi Famille d'okapis 1997/2000
1 franc 151 × 70 Bleu La Gécamines Patrice-Emery Lumumba et deux de ses amis 1997/2000
5 francs 151 × 70 Mauve Rhinocéros blanc Les chutes de Kamwanga 1997/2000
10 francs 151 × 70 Vert/Gris Appui-tête d'un chef Luba Statuette Luba 1997/2000
20 francs 151 × 70 Orange Tête de lion Famille de lions 1997/2000
20 francs 151 × 70 Vert/gris Tête de lion Famille de lions 2003
100 francs 151 × 70 Vert/gris Élephant Barrage d'Inga II 1997

Les billets de banque qui circulent encore en 2019Modifier

En mai 2019, seuls les billets de 50, 100 (bleu), 200, 500, 500 (2010), 1 000, 5 000, 10 000 et 20 000 francs sont toujours en circulation.

 
Les 9 billets congolais, 2019.
Valeur Dimensions (mm) Couleur(s) principale Recto Verso Année d'émission Avers Revers
50 francs 151 × 70 Rouge Masque Tshokwe Village de pêcheurs 1997/2000[12] / 2007 / 2013
100 francs 151 × 70 Vert/bleu Éléphant barrage Inga II 1997 / 2000 / 2007[13] / 2013
200 francs 151 × 70 Violet/vert Couple de cultivateurs Lokolé 2000 / 2013
500 francs 151 × 70 Bleu/gris Mineurs de diamant Rivière forestière 2002 / 2013
500 francs 151 × 70 Vert Port de Matadi Pont de Kinsuka 2010[note 2]
1 000 francs 141 × 72 Vert Perroquet Okapis 2012[14],[15] /2013
5 000 francs 145 × 72 Brun Couple de pintades Zèbres 2012[16] / 2013
10 000 francs 152 × 73 Violet Colibri Couple de gnous 2012[17] / 2013
20 000 francs 156 × 73 Jaune Couple de hérons Couple de girafes 2012[15],[18] / 2013

Les animaux sur les billetsModifier

Sur les 20 billets de banque, il y a douze animaux différents : l'okapi, l'antilope, le rhinocéros, le lion, l'éléphant, la pintade, le zèbre, le colibri, le gnou, le héron, la girafe, le léopard.

Le plus présent des animaux sur ces billets de banque est sans conteste l'okapi, animal endémique à la RDC : il apparaît en filigrane sur 18 des 20 billets. Seuls les billets de 10 000 et de 20 000 francs n'ont pas d'okapi en filigrane (ils ont un léopard). L'okapi est mis à l'honneur sur le billet de 50 centimes : il y apparaît au recto et au verso. L'okapi apparaît également sur le billet de 1 000 francs, au verso. L'okapi est un des symboles les plus significatifs de cette région du monde.

Éléments géographiquesModifier

Sur le billet de 1 centime, on peut voir le volcan Nyiragongo, qui se trouve à l'est du pays. Sur le billet de 20 centimes, on peut voir le parc national de l'Upemba, dans la province du Katanga. Sur le billet de 1 franc, on voit la Gécamines, une usine située au Katanga, et un terril. Sur le billet de 5 francs, on voit les chutes de Kamwanga, au Kasaï.

Sur le billet de 50 francs, on voit un village de pêcheurs sur le bord du fleuve Congo. C'est un village traditionnel, comme il en existe des centaines, ce n'est pas un village particulier, que l'on pourrait reconnaître. Sur le billet de 100 francs, on voit le barrage d'Inga II, dans la province du Kongo Central (Bas-Congo). Sur le nouveau billet de 500 francs (édition du cinquantenaire), on voit au recto le port de Matadi et au verso le pont de Kinsuka.

 
Pont de Kinsuka.

Il est aussi à noter que la carte de la République démocratique du Congo apparaît sur le recto et le verso de tous les derniers billets, c'est-à-dire des billets de 500 francs (édition du cinquantenaire), de 1 000 francs, de 5 000 francs, de 10 000 francs et de 20 000 francs.

Personnes célèbresModifier

Sur les 19 billets de banque imprimés depuis 1998, il n'y a qu'une seule personne que l'on puisse clairement reconnaître. C'est le politicien Patrice-Emery Lumumba. Il est représenté enchaîné au verso du billet de 1 franc, avec ses deux compagnons de captivité, fort probablement Joseph Okito et Maurice Mpolo. Ces trois hommes ont été assassinés le 17 janvier 1961.

L'art sur les billets de banqueModifier

 
Lokolé au Musée du Mont Ngaliema, Kinshasa.

L'art a aussi sa place sur plusieurs des billets : on peut voir un masque sur le recto du billet de 5 centimes, une harpe « zande » sur le verso ; un autre masque sur le billet de 10 centimes, au recto, avec des danseurs au verso ; un appui-tête en bois sculpté d'un chef Luba, sur le recto du billet de 10 francs ; une statuette en bois représentant une porteuse d'eau, sur le verso du même billet ; un masque d'une femme Tshokwe, en bois, symbolisant le rôle important que joue les femmes dans la société, sur le recto du billet de 50 francs ; un tambour à fente appelé « lokolé », utilisé comme téléphone traditionnel pour l'annonce des événements importants d'une communauté ou d'un village, sur le verso du billet de 200 francs ; un coffret en bois sculpté de la tribu des Kanioka, sur le verso du billet de 1 000 francs ; une statuette en bois de la tribu des Hemba, au verso du billet de 5 000 francs ; une statuette de la tribu des Kuba, au verso de la coupure de 10 000 francs ; et enfin une statuette de la tribu des Bashielele, au verso de la coupure de 20 000 francs.

 
Harpe zande au Musée du Mont Ngaliema, Kinshasa.

Les professionsModifier

On peut également voir plusieurs professionnels à l'œuvre sur les billets de banque : une cueilleuse de café sur le billet de 1 centime, des pêcheurs sur le billet de 50 francs, des cultivateurs sur le billet de 200 francs, des mineurs sur le billet de 500 francs (bleu).

Les languesModifier

Comme Laurent Désiré Kabila (le président qui réintroduisit le franc congolais après avoir pris le pouvoir à Mobutu) avait longtemps vécu en Tanzanie[19] , il fit faire des billets de banque écrit en français (langue officielle du Congo) et dans les deux langues tanzaniennes : le swahili et l'anglais. Les billets qui ne donnent les montants que dans ces trois langues sont donc toutes les centimes, les billets de 1 franc, de 5 francs, de 10 francs, de 20 francs, de 50 francs, de 100 francs, de 200 francs, ainsi que le premier billet de 500 francs (bleu), c'est-à-dire les billets émis lors de sa présidence et, en ce qui concerne le premier billet de 500 francs (introduit un an après sa mort), sous son influence directe.

 
Francs congolais, montants en trois langues.

C'est sous Joseph Kabila que l'on voit les autres langues du Congo apparaître sur les billets de banque : le lingala, le tshiluba et le kikongo. Le swahili garde sa place. L'anglais, par contre, qui n'avait d'ailleurs jamais été une langue du pays, est évincé. On retrouve ces cinq langues sur les billets de 500 francs (édition du cinquantenaire, 2010), de 1 000 francs, de 5 000 francs, de 10 000 francs et de 20 000 francs.

 
Francs congolais, montants en cinq langues.

ValeurModifier

Le franc congolais a un taux d'inflation de 41,5%. On peut parler d'hyperinflation. Lors de son introduction, le 30 juin 1998[20], il valait 0,77 dollar. En l'an 2000, la même somme (1 franc congolais) valait 0,04 dollar. En 2001, il valait 0,004 dollar. Aujourd'hui, en mai 2019, il en vaut 0,0006, c'est-à-dire qu'il faut 1 635 francs congolais pour obtenir un dollar.

Valeur moyenne du franc congolais pour 1 dollar US au mois de juin de l'année indiquée[21]
Année 1998 2000 2001 2003 2007 2009 2011 2015 2017 2019
Valeur 1,3[20] 23 225 414 554 738 908 926 1 448 1 655

Utilisation du dollar américainModifier

Le dollar américain est utilisé en parallèle dans les grandes villes de la République démocratique du Congo pour payer certaines commodités d'une valeur supérieure ou égale à 5 dollars. En province, c'est beaucoup plus rare. Tous les billets ne sont pas acceptés. Seules les coupures de 5, 10, 20, 50 et 100 dollars sont acceptées.

Apparu à la fin du régime du président Mobutu, dans les années 90, le dollar aurait dû disparaître lors de l'instauration du franc congolais, en juin 1998, mais la guerre qui a embrasé le pays entre 1998 et 2001 lui a donné droit de cité. L'adoption d'un taux de change flottant, en 2001, a aggravé la situation. « Avec la valeur actuelle du franc congolais, déclare un expatrié, il vaut mieux, à partir d'un certain montant, régler ses achats en dollars, à moins de se déplacer avec une valise de billets »[22].

État physique des francsModifier

Les billets sont souvent très sales et assez souvent en mauvais état. Il y a plusieurs raisons à ce phénomène. Tout d'abord, un très grand nombre de Congolais travaillent dans l'agriculture ou exercent un métier manuel. Ils ne se lavent pas les mains avant de manipuler les billets de banque. Ensuite, peu de Congolais ont un portefeuille. Ils mettent l'argent dans leurs chaussettes, dans un sac où se trouve des légumes sales ou encore dans leurs sous-vêtements. En outre, moins de 2% de la population possède un compte en banque. Pour protéger leurs billets, certaines personnes les enterrent[23]. À la différence des pays Occidentaux, il y a vraiment très peu d'endroits où il est possible de payer par carte de banque. Les gens paient partout en liquide, ce qui abîme les billets.

Faux billetsModifier

Depuis mars 2017 circulent des faux billets de 5 000 francs à Kinshasa[24]. Cette coupure est de ce fait mal perçue : peu de commerçants la prennent. Nombre d'autres essaient d'en refourguer aux rares touristes ou aux personnes qui semblent, pour une raison ou pour une autre, mal informées.

Dans la cultureModifier

Jean Goubald et Fally Ipupa ont écrit et interprété une chanson intitulée « Pesa ngai valeur na ngai  »[25]. Cette chanson en lingala incite les gens à respecter le franc congolais comme ils respectent les devises étrangères, à en prendre soin.

SurnomModifier

Le franc congolais circule très souvent taché, déchiré, voire amputé, ce qui lui vaut le surnom peu flatteur de « blessé de guerre »[26].

Le billet le plus rareModifier

Le billet le plus rare est le billet de 100 francs rouge. Émis une seule fois en 1997, même Martin Yandesa Mavuzi, un des plus grands spécialistes du franc congolais, ne le mentionne pas dans son livre Les Monnaies du Congo[note 3] ! Si vous demandez à dix personnes de plus de trente-cinq ans[note 4], vous verrez qu'aucune ne connaît ce billet ni ne l'a jamais vu. Toutes ces personnes vous diront probablement que c'est un faux.

 
Billet de 100 francs congolais, rouge.

Le billet le plus courantModifier

Le billet le plus courant depuis 2002 est le billet de 500 francs bleu. Les cambistes les achètent souvent par brique à la Banque Centrale du Congo et les vendent (contre des dollars américains) ou les échangent contre des billets sales ou en mauvais état.

BibliographieModifier

  • Albert Pick, Standard Catalog of World Paper Money: General Issue, Colin R. Bruce II and Neil Shafer (editors) (7th ed.), Krause Publications, 1994, (ISBN 0-87341-207-9).
  • Blaise Sary Ngoy, La dépréciation du franc congolais (2001-2018): Effet d'hystérèse, Editions L'Harmattan, 2018, (ISBN 978-2343149820).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Cet article encyclopédique aborde les quatre périodes mais n'examine en profondeur que la quatrième.
  2. Ce billet n'a été émis qu'une seule fois (le 30 juin 2010), il est de ce fait de plus en plus rare à mesure que les années passent.
  3. Pourtant considéré comme le meilleur ouvrage sur le sujet.
  4. Des personnes qui utilisaient déjà l'argent en 1998

RéférencesModifier

  1. Histoire de la république démocratique du Congo, Le pays s'appela d'abord "la République du Congo", du 30 juin 1960 au 1er août 1964, puis la République démocratique du Congo, du 1er août 1964 jusqu'au 27 octobre 1971. Le franc congolais de cette époque circula jusqu'en 1967.
  2. Martin Yandesa Mavuzi, Les Monnaies du Congo, Neufchâteau, Weyrich, 2015, coll. « Africa », p. 38.
  3. « Le 17 mai 1997, l’AFDL de Laurent-Désiré Kabila prenait le pouvoir à Kinshasa »
  4. Martin Yandesa Mavuzi, Les Monnaies du Congo, Neufchâteau, Weyrich, 2015, coll. « Africa », p. 34.
  5. Martin Yandesa Mavuzi, Les Monnaies du Congo, Neufchâteau, Weyrich, 2015, coll. « Africa », p. 35.
  6. Martin Yandesa Mavuzi, Les Monnaies du Congo, Neufchâteau, Weyrich, 2015, coll. « Africa », p. 129.
  7. Martin Yandesa Mavuzi, Les Monnaies du Congo, Neufchâteau, Weyrich, 2015, coll. « Africa », p. 130.
  8. Martin Yandesa Mavuzi, Les Monnaies du Congo, Neufchâteau, Weyrich, 2015, coll. « Africa », p. 131.
  9. Martin Yandesa Mavuzi, Les Monnaies du Congo, Neufchâteau, Weyrich, 2015, coll. « Africa », p. 132.
  10. Martin Yandesa Mavuzi, Les Monnaies du Congo, Neufchâteau, Weyrich, 2015, coll. « Africa », p. 133.
  11. Martin Yandesa Mavuzi, Les Monnaies du Congo, Neufchâteau, Weyrich, 2015, coll. « Africa », p. 236.
  12. Martin Yandesa Mavuzi, Les Monnaies du Congo, Neufchâteau, Weyrich, 2015, coll. « Africa », p. 230.
  13. Martin Yandesa Mavuzi, Les Monnaies du Congo, Neufchâteau, Weyrich, 2015, coll. « Africa », p. 230.
  14. (en) « Congo Democratic Republic new 1,000-franc note confirmed », sur BanknoteNews.com (consulté le 13 août 2012).
  15. a et b « RDC: le Gouvernement annonce la sortie des billets de 1000, 5000 et 10 000 francs congolais », RadioOkapi.net, 5 juin 2012
  16. « Les nouvelles coupures de francs congolais en circulation »
  17. (en) « Congo Democratic Republic new 10,000-franc note confirmed », sur BanknoteNews.com (consulté le 20 août 2012).
  18. (en) « Congo Democratic Republic new 20,000-franc note reported », sur BanknoteNews.com, (consulté le 10 mars 2013).
  19. « Laurent Kabila »
  20. a et b Yandesa Mavuzi, Les Monnaies du Congo, Weyrich Africa, (ISBN 9782874893230, lire en ligne)
  21. « Historique taux de change ».
  22. « Au pays du franc congolais, le dollar est roi », lexpansion.lexpress.fr
  23. « Les Congolais délaissent leur propre monnaie », la-croix.com (consulté le 17 juin 2019)
  24. « RDC: de faux billets de 5000 francs congolais circulent à Kinshasa », rfi.fr (consulté le 17 juin 2019)
  25. « Pesa ngai valeur na ngai »
  26. « La RDC tente d’écarter le dollar de son système monétaire »

Voir aussiModifier