Françoise Bonardel

philosophe et essayiste française

Françoise Bonardel est une philosophe française, née en 1947 à Joigny[1].

Françoise Bonardel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Professeur des universités
Biographie
Nationalité
Formation
Université de Grenoble (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Rédactrice à
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Comité pour l'histoire préfectorale (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeur de thèse
Site web
Distinction
Professeur émérite (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Elle a notamment travaillé sur l'alchimie, l'hermétisme et le bouddhisme.

Biographie

modifier

Formation

modifier

Françoise Bonardel est agrégée de philosophie (1975) et docteur d'État ès lettres et sciences humaines (1984)[2].

Carrière

modifier

Elle est professeur à l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, où elle enseigne la philosophie des religions de 1990 à 2010. Elle est également administratrice de l'Institut d'études bouddhiques[3].

De 2012 à 2015, elle est membre du Comité pour l'histoire préfectorale[4],[5].

Travaux

modifier

Spécialiste des doctrines de l'hermétisme[6], de l'alchimie et du bouddhisme, sa thèse, intitulée Visions du Grand Œuvre en Extrême-Occident fut dirigée par Gilbert Durand. Soutenue en 1984, cette thèse est remaniée et publiée en 1993 sous le titre Philosophie de l'alchimie : Grand Œuvre et modernité. Ses travaux récents s'orientent vers une étude des finalités de la culture (culture, identité, sagesse)[7]. Il est question d'une troisième voie qui serait proprement européenne, soit la renaissance spirituelle à travers la « grande culture » de la Renaissance et des Lumières, entre ces deux écueils que sont l'enracinement patriotique et le relativisme d'une société de consommation mondialisée[8],[9],[10], [11],[12],[13], [14],[15],[16].

Avec l'astrophysicien Guy Pelletier, le médecin cancérologue René Schœrer, Françoise Bonardel anime un dialogue de scientifiques avec le dalaï-lama le 28 octobre 1993 à Grenoble intitulé Interdépendance : science, nature et conscience[17].

Controverse

modifier

Françoise Bonardel a fait partie du jury de la thèse de sociologie, critiquée notamment par Bernard Lahire, Philippe Cibois et Dominique Desjeux, et soutenue en 2001 à la Sorbonne par l'astrologue Élizabeth Teissier[18].

Ouvrages

modifier
  • L'Hermétisme, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1985.
  • Philosophie de l'alchimie. Grand Œuvre et modernité, Paris, PUF, coll. « Questions », 1993[19].
    Thèse d'État remaniée en essai.
  • L'Irrationnel, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1re éd. 1996, 2e éd. 2005[20].
  • Philosopher par le feu. Anthologie de textes alchimiques, Paris, Seuil, 1998.
  • Transhumances, Saint Clément de Rivière, Fata Morgana, 1999.
  • La Voie hermétique, Paris, Dervy, 2002.
  • Les Pouvoirs de la musique. À l'écoute du sacré, Paris, Dervy, 2005.
  • Petit dictionnaire de la vie nomade, Paris, Médicis Entrelacs, 2005.
  • Bouddhisme et philosophie. En quête d'une sagesse commune, Paris, L'Harmattan, 2008.
  • Des héritiers sans passé. Essai sur la crise de l'identité culturelle européenne, Chatou, La Transparence, 2010.
  • Triptyque pour Albrecht Dürer. La conversation sacrée, Chatou, La Transparence, 2012.
  • Bouddhisme tantrique et alchimie, Paris, Dervy, 2012, 202 p.
  • Antonin Artaud ou la fidélité à l'infini, Paris, Pierre-Guillaume de Roux Éditions, 2014, 430 p.
  • Prendre soin de soi : Enjeux et critiques d'une nouvelle religion du bien-être, Paris, Almora, 2016, 240 p.
  • Ombra dell’ uomo. Ombra di Dio. Rosenberg & Sellier, Torino, 2017[21]
  • Jung et la gnose, Pierre-Guillaume de Roux Éditions, 2017, 420 p.[22],[23],[24]
  • Pourquoi combattre ?, sous la dir. de Pierre-Yves Rougeyron[25], Editions Perspectives Libres, Paris, janvier 2019, (ISBN 979-10-90742-48-2).
  • À la rencontre de Saint Christophe, Paris, Guy Trédaniel, 2022, 192 p.[26]

Préfaces

modifier

Notes et références

modifier
  1. Philippe Barthelet, Ernst Jünger, , 591 p. (ISBN 9782825114254, lire en ligne), p. 584.
  2. Thèse sous la dir. de Gilbert Durand : http://www.sudoc.fr/041403312.
  3. « Site personnel : Françoise Bonardel » (consulté le ).
  4. « Création du Comité pour l’Histoire préfectorale au min. de l’Intérieur et nomination de ses membres, Arrêtés du 5 mars 2012, », sur univ-droit.fr : Portail Universitaire du droit (consulté le ).
  5. « Comité pour l’Histoire préfectorale : nominations ( », sur univ-droit.fr : Portail Universitaire du droit (consulté le ).
  6. Jean-Pierre Laurand, « Bonardel (Françoise). L'Hermétisme [compte rendu] », Archives de sciences sociales des religions, vol. 62, no 2,‎ , p. 234-235 (lire en ligne, consulté le ).
  7. Gaultier 2010.
  8. [Françoise Bonardel France culture “Les enjeux spirituels de la culture avec Françoise Bonardel”, 09.03.2014.
  9. France culture, ‘’L'alchimie avec Françoise Bonardel’’, 07.10.2012.
  10. Baglis .tv.
  11. Actu philosphia.
  12. Spiritualités.fr Alchimie.
  13. Zen occidental.
  14. « Françoise Bonardel : « La parole insurgée d’Antonin Artaud : un message pour notre temps » », sur cerclearistote.com, (version du sur Internet Archive).
  15. Revue Ultreia.
  16. Françoise Bonardel, « La crise d’adolescence du monde moderne », L'inactuelle,‎ (lire en ligne).
  17. dalaï-lama, Au-delà des dogmes, 1994, Albin Michel, (ISBN 2-226-06963-1), p. 209
  18. Bernard Lahire, Philippe Cibois et Dominique Desjeux, La non thèse de sociologie d'Élizabeth Teissier, Homme moderne.org.
  19. « Notes bibliographiques », Revue Philosophique de Louvain, (consulté le ), p. 141–142
  20. Dominique Dhombres, « L'irrationnel, omniprésent parce qu'indispensable », Le Monde, (consulté le )
  21. Christian Gaillard, « Bloc-Notes », Cahiers jungiens de psychanalyse, (ISSN 0984-8207, consulté le ), p. 197
  22. Luc-Olivier d'Algange, « Jung et la gnose, ou quand l'inconscient ressuscite le souvenir d'une civilisation », sur Le Figaro, (consulté le )
  23. Matthieu Baumier, « Jung relu et corrigé par Françoise Bonardel », sur Causeur, (consulté le )
  24. Claire Dorly, « « Bloc-notes », Cahiers jungiens de psychanalyse, vol. 148, no. 2, 2018, pp. 187-192 », (consulté le )
  25. Notice de l’ouvrage avec co-auteurs de Pourquoi Combattre ?, Editions Perspectives Libres, (consulté le ), sur cerclearistote.fr
  26. « « À la rencontre de saint Christophe », un saint populaire mais mal connu », La Croix, (consulté le )
  27. Roger-Pol Droit, « « Milarépa », d’Alexandra David-Neel », Le Monde, (consulté le )
  28. Hocine Bouhadjera, « Un nouveau texte inédit d'Alexandra David-Neel exhumé », sur ActuaLitté, (consulté le )

Voir aussi

modifier

Bibliographie

modifier

Liens externes

modifier