François de Rohan-Soubise

aristocrate français

François de Rohan
Biographie
Dynastie Maison de Rohan
Nom de naissance François de Rohan
Naissance
Décès
Hôtel de Soubise, Paris
Père Hercule de Rohan-Montbazon
Mère Marie d'Avaugour
Conjoint Catherine Lyonne
Anne de Rohan-Chabot
Enfants Hercule Mériadec de Rohan-Soubise
Armand Gaston Maximilien de Rohan

François de Rohan, né en 1630 et mort le à Paris, est un membre de la Maison de Rohan et le fondateur de la Maison de Soubise. Époux d'Anne de Rohan-Chabot, il est le père de onze enfants. Fait prince de Soubise en 1663, il est également seigneur de Frontenay et de Ponghes.

BiographieModifier

François de Rohan est l'unique fils d'Hercule de Rohan, duc de Montbazon et de sa seconde femme Marie d'Avaugour. Il a pour sœur aînée Marie de Rohan, épouse du duc de Luynes, personnage central lors de la Fronde, la guerre civile qui menaça le pouvoir de la monarchie française, puis en secondes noces du duc de Chevreuse. Il a pour demi-frère Louis de Rohan, prince de Guéméné.

Le , il est nommé gouverneur de Champagne avec enregistrement le , mais il cède la fonction et le titre « en survivance » à son fils Hercule-Mériadec de Rohan-Soubise dès le [1].

Officier, il sert dans plusieurs guerres menées sous Louis XIV, en Hongrie, en Hollande, en Allemagne, en Flandre, en Franche-comté, au passage du Rhin.

En 1673, il est nommé capitaine lieutenant de la compagnie des gendarmes de la Garde ordinaire du Roi. En 1677, il est promu lieutenant général des armées du Roi, grade avec lequel il achève sa carrière militaire [2].

Il épouse en premières noces Catherine de Lyonne, veuve de Pomponne François Le Conte, marquis de Nonant, fille de N... de Lyonne, grand audiencier de France, et de Marie de Grieux. Elle meurt en 1660 à l'âge de vingt-sept ans,

Veuf, il se remarie à Paris, paroisse Saint Paul, le 16 avril 1663 avec Anne de Rohan-Chabot qui lui apporte la terre de Soubise et sera la mère de ses onze enfants.

Il obtient du roi Louis XIV l'érection en principauté de la seigneurie de Soubise, par lettres patentes du mois de mars 1667, enregistrées le 1er juillet suivant [3].

Il est le premier prince de Soubise de la Maison de Rohan.

Sur l'insistance de sa femme, François achète en janvier 1704 l'hôtel de Guise aux héritières de feue la duchesse de Guise.

À partir de 1705, il fait refondre l'hôtel par l'architecte Pierre-Alexis Delamair, qui modifie l'orientation de l'ancien hôtel des Guise, reconstruit les façades, crée un nouvel escalier d'honneur et une nouvelle cour d'honneur entourée d'une colonnade. Le gros œuvre de cet édifice est achevé en 1709 [4].

Il renomme la propriété hôtel de Soubise et y meurt, paroisse Saint Jean en Grêve, le . Sa seconde épouse y meurt également le 9 février 1709 [3].

Tous deux sont inhumés dans l'église des religieux de la Mercy, rue de Braque [2], détruite à la Révolution .

Il est enterré aujourd'hui en l'église Saint-Pierre de Soubise, qu'il a fait reconstruire après sa destruction pendant les guerres de religion.

DescendanceModifier

Pour approfondirModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean Duquesne Dictionnaire des Gouverneurs de Province éditions Christian, Paris 2002, (ISBN 2-86496-099-0), p. 165.
  2. a et b Georges Martin, Histoire et généalogie de la Maison de Rohan, Lyon, l'auteur, , 256 p., p. 109-110
  3. a et b Christophe Levantal, Ducs et pairs et duchés-pairies laïques à l'époque moderne (1519-1790), Paris, Maisonneuve & Larose, , 1218 p. (ISBN 2 7068 1219 2), p. 885
  4. Charles-Victor Langlois, Les Hôtels de Clisson, de Guise et de Rohan-Soubise au Marais, Paris, Jean Schemit, , VII+314 p., p. 123-155

Sources et BibliographieModifier

  • Georges Martin Histoire et Généalogie de la Maison de Rohan, 1998, Lyon, l'auteur', p. 109-110
  • (de) J.A. Stargardt Verlag, Europäische Stammtafeln, , Marburg, Schwennicke, Detlev (Ed.), vol. X p. 17, 22

Pages connexesModifier

Liens externesModifier