Ouvrir le menu principal

François de La Grange

journaliste français
François de La Grange
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
BukavuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

François Louis Georges de La Grange, né le à Paris et mort d'une crise cardiaque le à Bukavu (Congo-Kinshasa, alors « Zaïre »), est un journaliste et producteur d'émissions télévisées français. Il a eu 4 enfants, Philippe (1952 ), Catherine (1953 ), Virginie (1962 ) et Patrick (1963).

François de la Grange est inhumé dans le cimetière de Brazey-en-Morvan en Côte-d'Or[1].

Sommaire

CarrièreModifier

Sa carrière a été consacrée à la presse écrite, radiophonique et télévisée.

  • 1945 : Secrétaire de rédaction de la Nouvelle République du Centre-Ouest à Tours.
  • 1946 : Secrétaire de rédaction de Radio Brazzaville.
  • 1954 : Rédacteur en chef de Radio-Abidjan.
  • 1958 : Rédacteur en chef de la Société de radiodiffusion d'outre-mer Sorafom.
  • 1958 : Commentateur politique à l'Office de Radiodiffusion-Télévision française.
  • 1959-1968 : Présentateur du Journal télévisé.
  • 1963-1968 : Rédacteur en chef du Journal télévisé et secrétaire général de l'Actualité télévisée.
  • 1968-1969 : Adjoint au chef du service documentaire de la télévision.

À partir de 1969, il est producteur et réalisateur d'émissions télévisées consacrées au monde des animaux : Les Animaux du Monde. L'émission, lancée le 20 janvier 1969 et diffusée deux fois par mois à la Télévision française sur la deuxième chaîne « couleur », était présentée par François de La Grange, Marie-Josée Neuville ou Marlyse Lowenbach (sa femme), et commentée avec l'appui scientifique d'une équipe attitrée de spécialistes animaliers : Francis Petter, sous-directeur au Muséum national d'histoire naturelle, Pierre Pfeffer, chargé de recherches au CNRS, Antoine Reille, maître assistant à la Faculté des sciences de Paris, et Michel Klein, vétérinaire.

Avec Antoine Reille, il est l'un des fondateurs en 1969 de l'association des journalistes-écrivains pour la nature et l'écologie (JNE). Il devient président-adjoint de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) en 1971.

Il remporte en 1971 le prix Grammont de la Société protectrice des animaux.

BibliographieModifier

  • François de La Grange, Les animaux du monde, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1969.
  • François de La Grange & Antoine Reille, Les oiseaux du monde, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1970.
  • François & Marlyse de La Grange, Chiens et chats du monde, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1971.
  • François de La Grange & Antoine Reille, Animaux et réserves de France, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1972.
  • François de La Grange, Les félins, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1972.
  • François de La Grange, Les animaux en péril, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1973.
  • François de La Grange, Les animaux de la mer, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1973.
  • François de La Grange & Antoine Reille, L'homme et la nature, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1974.
  • François de La Grange, Les singes, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1974.
  • François de La Grange & Michel Châteauneuf, Le grand livre des oiseaux de cage et de volière, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1974.
  • François de La Grange & Jacques Tondra, Le cheval, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1975.
  • François de La Grange & Antoine Reille, Les oiseaux et leurs secrets, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1975.
  • François de La Grange & Jean Larivière, Animaux extraordinaires, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1975.
  • François de La Grange & Jean Larivière, Le monde sauvage des Montagnes rocheuses, Éditions Fernand Nathan, Paris, 1976.

HommageModifier

Le livre Le monde mystérieux des gorilles sera publié en 1977 par Jean Larivière en hommage à la dernière aventure qu'ait vécu François de La Grange.

Le nom du journaliste a été donné à un collège à Liernais en Côte-d'Or.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier