François de Glandevès du Castellet

militaire français

François de Glandevès du Castellet
Naissance
Décès (à 78 ans)
à Marseille
Origine Français
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Arme Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Grade Chef d'escadre des armées navales
Conflits Guerre de Succession d'Autriche
Guerre de Sept Ans
Autres fonctions Commandant de la Marine du port de Marseille
Famille Famille de Glandevès
Signature de François de Glandevès du Castellet

François de Glandevès du Castellet, dit le « chevalier » puis le « bailli de Glandevès » (pour le différencier de son frère, le « Commandeur de Glandevès »), né le et mort le à Marseille, est un officier de marine et aristocrate français du XVIIIe siècle. Issu d'une ancienne maison noble de Provence, il entre jeune dans la Marine royale, au sein de laquelle il se distinguera, tout comme son frère aîné, Pierre-André. Il parvient au grade de chef d'escadre des armées navales en 1767, il meurt commandant de la Marine du port de Marseille.

BiographieModifier

Origines et familleModifier

François de Glandevès descend de la famille de Glandevès, une puissante et ancienne[1] famille de la noblesse provençale. Cette dernière est alliée aux autres familles influentes de la région, les Forbin, les Sabran, les Villeneuve, les Bruny, les Fabry-Fabrègues,…. Il est le fils de Jean de Glandevès, seigneur du Castellet et d’Entrevaux, élu premier Consul d’Aix, procureur du Pays d’Aix en 1701[2], et de se femme Marie de Flotte d’Agoult de Saint Auban (née en 1658, décédée le ). Ses parents se marient le 5 octobre 1686 ; de cette union naissent :

  • Honoré de Glandevès, seigneur du Castellet (1688-1776) Marié le , Marseille, avec Marie Hiéronyme de Bruny 1709 ;
  • Pierre-André, présenté à l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem en 1702 ou 1703, Lieutenant-général des armées navales ;
  • François de Glandevès-Castellet (1696-1774) dit le « bailli de Castellet » ;
  • Anne Marguerite de Glandevès (†1768), elle épouse le à Draguignan, Joseph Barthélémy de Rafélis, seigneur de Broves (1686-1758)[3].

Carrière militaireModifier

Il est reçu de minorité dans l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem en 1712 à l'âge de 16 ans[4] mais ne fera jamais ses caravanes et ne prononcera jamais ses vœux de frère-chevalier de l'Ordre. Il intègre la Marine du roi dès 1713. Il a dix-sept ans lorsqu'il intègre le corps des galères au sein d'une compagnie de garde de l'étendard (ou garde du pavillon). Il y fait de très nombreuses campagnes et, après avoir passé par tous les grades. Il quitte le corps des galères en 1749, lorsque celui-ci est dissout.

Il passe dans le corps des vaisseaux avec le grade de capitaine de vaisseau en 1749. Il est nommé aide-major à Marseille en 1757 mais devra attendre 1767 pour obtenir une commission de chef d'escadre des armées navales, sans doute pénalisé par sa carrière au sein du corps des galères[5].

Il est nommé commandant de la Marine du port de Marseille. Il meurt à ce poste le , à Marseille, à l'âge de 78 ans.

Notes et référencesModifier

  1. On trouve mention de comtes de Glandevès dans les Chartes de l'église d'Apt dès les Xe et XIe siècles
  2. La Chenaye-Aubert 1774, p. 248
  3. Ce dernier est le père de Jean Joseph de Rafélis de Broves (1715-1782), lieutenant général des armées navales.
  4. Louis de la Roque, Catalogue des chevaliers de Malte, appelés successivement Chevaliers de l'Ordre Militaire et Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes, de Malte - 1099-1800, Alp. Desaide, Paris, 1891, colonne 103
  5. Vergé-Franceschi 1990, p. 813

AnnexesModifier

Sources et bibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier