Ouvrir le menu principal

François d'Orléans-Longueville (1570-1631)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir François d'Orléans-Longueville.
François III d'Orléans
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Autres informations
Religion
Distinctions
Blason François d'Orléans-Longueville (1570-1631).svg
blason

François III (IV) d’Orléans-Saint-Pol (1570-1631), duc de Fronsac (à partir de janvier 1608), comte de Saint-Pol (à partir de 1601) et duc de Château-Thierry, fut gouverneur d’Orléans, de Blois et de Tours.

BiographieModifier

En 1621, il commanda[1] l’armée de l'Orléanais et du Blaisois contre les calvinistes qui s’étaient réfugiés dans Jargeau. La garnison huguenote capitula le 22 mai 1625 ; et, « sur la promesse qu'elle fit de sortir le lendemain, le comte congédia une partie de ses troupes ». Deux cents calvinistes, manquant au serment fait au vainqueur, se glissèrent dans Jargeau et refusèrent de tenir la capitulation ; mais les habitants, apprenant que le comte faisait amener de l’artillerie d’Orléans, remirent la place comme ils en étaient convenus[2].

« François d'Orléans, avec de l’esprit et beaucoup de bravoure, n’avait aucune ardeur pour la gloire. Son indifférence naturelle sur les petites choses étouffait en lui tout amour-propre ; il ne pensait pas plus aux batailles où il s’était distingué qu’aux parties de chasse qu’il avait faites. Le 7 octobre 1631, il est mort, disait-on, tout doucement sans rien dire comme il avait vécu sans rien faire, apparemment par comparaison avec son frère (le duc de Longueville). Il ne laissa point d'enfants de son mariage avec Anne de Caumont, marquise de Fronsac. Le fils qu’il en avait eu, Léonor d’Orléans, duc de Fronsac, avait été tué à l'âge de dix-sept ans (le 5 septembre) en 1623, au siège de Montpellier. Cette Anne de Caumont avait d’abord été fiancée à Claude d’Escars, prince de Carency, qui fut tué en duel par Biron, son rival. Elle mourut en 1642[3]. »

Fils cadet de Marie de Bourbon-Saint-Pol et de Léonor d'Orléans, il épousa Anne de Caumont (1574-1642), fille du marquis de Fronsac Geoffroy de Caumont et de Marguerite de Lustrac. Ils n’eurent qu'un enfant, le duc de Fronsac Léonor II d'Orléans (1605-1622), décédé prématurément. Le titre de comte de Saint-Pol passa à Henri d'Orléans, neveu de François III.

Notes et référencesModifier

  1. par pouvoir du 12 juin
  2. M. Pinard
  3. Germain-François Poullain de Saint-Foix, Essais historiques sur Paris, Londres, 1754-1757, 5 vol.

Généalogie de la Famille de LUSTRAC , Bergerac 1940 .

Voir aussiModifier

BibliographieModifier