François Marot

peintre français

François Marot est un peintre français, né vers 1666 et mort en 1719, un des héritiers immédiats des tout premiers rubénistes.

François Marot
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Membre de

BiographieModifier

Fils d'un peintre peu connu prénommé Jean-Baptiste. Élève et, selon Pierre-Jean Mariette, neveu de Charles de La Fosse, il peint en L'apparition du Christ aux trois Marie, May de Notre-Dame (œuvre perdue). Il est considéré comme le meilleur disciple de La Fosse, imitant sa manière, à tel point que des tableaux attribués aujourd'hui à La Fosse devront un jour lui être rendus.

Il fut agréé à l'Académie royale le , et sa réception eut lieu le sur présentation du tableau Les Fruits de la Paix de Ryswick.

Le , il épousa en présence du peintre Nicolas de Plattemontagne (1631-1706), Marie- Louise Bidault, âgée de vingt et un ans, fille d'un marchand joaillier. Installés dans un premier temps, quai de l'Horloge à l'enseigne du « Mouton » ; ils eurent dix enfants.

Il a été représenté par six tableaux au Salon de 1704 et fut nommé adjoint à professeur de l'Académie le . Il devint professeur le .

Il mourut à Paris le en son domicile de la rue Guénégaud et fut inhumé à Saint-André-des-Arts.

ŒuvreModifier

 
Les fruits de la Paix de Ryswick, François Marot, 1702, musée des Beaux-Arts de Tours.

Ses œuvres sont aujourd'hui assez rares.

BibliographieModifier

  • Dominique Brême, « Fiche 315 A », L’Objet d’Art, no 315,‎ , p. 83
  • François Marandet, « Dans le sillage de La Fosse : François Marot (1666-1719), peintre d'histoire », Les Cahiers d'histoire de l'art, no 8,‎ , p. 40-47[5]
  • Atelier dataBnf, gravures

NotesModifier

Liens externesModifier