François Delamaire

prélat catholique

François Delamaire
Image illustrative de l’article François Delamaire
Mgr Delamaire (Le Pèlerin, 1913)
Biographie
Naissance
Paris (France)
Ordination sacerdotale
Décès
Cancale (France)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Benedetto Lorenzelli
Dernier titre ou fonction Archevêque de Cambrai
Archevêque de Cambrai
Évêque de Périgueux

Blason
Servus tuus ego sum
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

François-Marie-Joseph Delamaire est un archevêque français, né à Paris (12e) le et décédé à Cancale le .

BiographieModifier

Fils d'un bourrelier et tanneur, il choisit la prêtrise.

Il fut évêque de Périgueux du au , date à laquelle il est nommé archevêque coadjuteur de Cambrai. Il en fut l'archevêque titulaire quelques mois seulement, du à sa mort le suivant.

François Delamaire a été contraint de sanctionner Jules-Auguste Lemire, député du Nord depuis 1893 et fondateur en 1910 de l'hebdomadaire Le Cri des Flandres, mais aussi promoteur des jardins ouvriers à cause de son entrée en politique. François Delamaire connait à partir de 1909 une défaveur de plus en plus marquée de la part de l'administration romaine pour ne pas avoir sanctionné Jules-Auguste Lemire[1]. Au même moment, le patronat lillois, les facultés catholiques, l'Action française, les traditionnalistes de la Semaine Religieuse réclament la création du diocèse de Lille, qui aura lieu en 1913[1].

La hiérarchie catholique exigea que dans presque toutes les paroisses flamandes les curées demandent en confession de renier l'abbé Lemire et de ne plus acheter son journal [2]. L’évêque de Lille, Mgr Charost interdit toute nouvelle candidature politique à l'Abbé Lemire, frappé de suspense lorsqu'il se représente en , mais réélu pour la sixième fois. Le pape Benoît XV lèvera la sanction, dès .

BibliographieModifier

  • « Mgr Delamaire, archevêque de Cambrai », in Le Pèlerin, no 1909, , p. 4 (nécrologie)
  • Suzanne Chauvin, « Mes souvenirs sur S.G. Mgr Delamaire », Imprimerie centrale de Paris, 1960.

RéférencesModifier

  1. a et b L'épiscopat de Monseigneur Delamaire à Cambrai. Orientation pastorale et action sociale (1906-1913)", par, Réjane Rousseau, compte rendu dans la Revue du Nord de 1980
  2. Avec Joseph Caillaux: mémoires, souvenirs et documents", d'Émile Roche et Joseph Caillaux, aux Publications de la Sorbonne, 1980