François Crépin

botaniste belge

François Crépin, né le à Rochefort et mort le (à 72 ans) à Bruxelles[1], est un botaniste belge, spécialiste des roses, directeur du Jardin botanique de l'État à Bruxelles.

François Crépin
François Crépin - Botaniker.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
Crép.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de

BiographieModifier

François Crépin est le fils d'un juge de paix et inspecteur de l'enseignement. Il s'avère un piètre élève à l'école et est confié par ses parents à un précepteur qui lui donne le goût des sciences naturelles. Entré à l'administration de l'Enregistrement et des Postes, il met rapidement fin à cette carrière pour s'adonner, avec l'aval de ses parents, à la botanique.

En 1861, il est nommé professeur de botanique à l'école d'horticulture de l'État à Gentbrugge, dirigée par Louis Van Houtte. En 1866, il devient secrétaire général de la Société royale de botanique de Belgique. En 1872, il entre à l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique et est nommé conservateur au Musée d'Histoire naturelle de Bruxelles (dans la section de paléontologie végétale). Dix ans plus tard, en 1876, il devient directeur du Jardin botanique de l'État à Bruxelles[2] ; il le restera jusqu'à sa retraite en 1901. Il est l'auteur de nombreux articles publiés dans le Bulletin de la société royale de botanique de Belgique[3].

Quelques œuvresModifier

  • Manuel de la flore de Belgique, ou Description des familles et des genres, Bruxelles : E. Tarlier, 1860, 1 vol. (LXXV-236 p.), in-18 [1] (réédité en 1916)
  • Primitiæ monographiæ Rosarum: matériaux pour servir à l'histoire des roses. 1869–1882
  • Les roses récoltées par M. Paul Sintenis dans l'Arménie turque en 1889. 1890

HommagesModifier

Genres
Espèces

Notes et référencesModifier

  1. L'Académie / Who's who ? / François Crépin sur le site de l'Académie royale de Belgique
  2. D. Diagre, Le Jardin botanique de Bruxelles (1826-1940). Reflet de la Belgique, enfant de l’Afrique, Bruxelles, Académie royale de Belgique, 2012.
  3. (en) Ivan Hoste et Nicole Hanquart, « The publications of François Crépin (1830-1903) : An annotated chronological list », Studium, vol. 11, no 2,‎ , p. 113–129 (DOI 10.18352/studium.10171, lire en ligne, consulté le 14 mars 2020).
  4. Timehri 5: 194. 1886 Trans. Linn. Soc. ser. 2, 2:275 1887 (GCI)
  5. in Moessl. Handb. Gewächsk., ed. 2. 2: 1415. 1829 (IK)
  6. Bull. Soc. Roy. Bot. Belgique xxx. 1891 302 (IK)
  7. Bull. Soc. Roy. Bot. Belgique viii 1869 274 (IK)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Denis Diagre-Vanderpelen et Ivan Hoste, « La Guerre des Roses : François Crépin (1831-1903) contre Paul Evariste Parmentier (1860-1941), un antique contre un moderne ? », dans Jahrbuch für Europäische Wissenschaftskultur, vol. 4, 2008, p. 117-159.
  • Denis Diagre-Vanderpelen, « Traces de fleurs et de floristes : ce que nous apprennent les correspondances de François Crépin (1830-1903), rhodologue, directeur du Jardin botanique de l’État belge », dans Traces du végétal, actes de colloque, dir. Isabelle Trivisani-Moreau, Aude-Nuscia Taïbi et Christiana Oghina-Pavie, Angers, Presses universitaires de Rennes, 2015, p. 83-97 Lire en ligne.

Liens externesModifier

Crép. est l’abréviation botanique standard de François Crépin.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI