Ouvrir le menu principal

Jean-François Coppens
Image illustrative de l’article François Coppens
Présentation
Naissance
Bruxelles
Décès
Paris
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Mouvement Architecture éclectique en Belgique
Activités Architecte
Formation Académie royale des beaux-arts de Bruxelles
Œuvre
Agence Bruxelles
Réalisations première gare du Nord à Bruxelles (1846 -1953)
Château de La Hulpe
Château de Peteghem
Distinctions Chevalier de l'ordre de Léopold
Entourage familial
Famille • Épouse : Eugènie Joséphine Dens,
• Fils : Eugène Nicolas Aimé Coppens de Fontenay

Jean-François Coppens est un architecte belge du XIXe siècle représentatif de l'architecture éclectique en Belgique.

Sommaire

BiographieModifier

François Coppens est né à Bruxelles en 1799 et mort à Paris en 1873[1].
Il était l'élève de l'architecte bruxellois Werry. À l'âge de 21 ans (en 1820), l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles décerne à Coppens le "Premier prix"[2].

Coppens a épousé Eugènie Joséphine Dens (° inconnu, † 1885). Un fils est né de ce mariage : Eugène Nicolas Aimé Coppens de Fontenay (°8 novembre 1824, † 6 février 1896) [2].

En plus d'être architecte, François Coppens était aussi un entrepreneur. Il a laissé sa marque sur l'embellissement de la ville de Bruxelles et a construit en 1827 la rue Coppens, ainsi nommée d'après lui, avec une composition symétrique et des façades identiques[3].

Il a travaillé pour les Chemins de fer de l'État belge et a construit (toujours à Bruxelles) de 1841 à 1846, la monumentale gare du Nord à la place Rogier. Ce bâtiment avec des décorations de style néo-Renaissance avait l’apparence d’un palais romain. Du côté des voies, elle était équipée d'un toit de verre et une ossature métallique, reposant surr des colonnes en fonte. Ce toit témoignait des nouvelles techniques de construction de l'époque.

RéalisationsModifier


DistinctionModifier

Le François Coppens est nommé Chevalier de l'ordre de Léopold par arrêté royal, pour « la part qu'il a prise à la formation du projet de la nouvelle station du Nord, à Bruxelles », en tant qu'architecte honoraire du chemin de fer. La proposition avait pour origine le ministre des travaux publics Demaisières[7].

Notes et référencesModifier


Références

  1. a et b La place Charles Rogier sur le site de l'inventaire du patrimoine architectural de la Région de Bruxelles-Capitale
  2. a et b Source: Geneanet
  3. a et b Source: Bruxelles Patrimoine.
  4. Source: ASBL Domaine régional Solvay - Château de La Hulpe
  5. (nl) Source: Inventaris Onroerend Erfgoed - Vlaanderen (Kasteel van Petegem)
  6. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1A, Pentagone A-D, Pierre Mardaga éditeur, 1989, p.XLIX
  7. Belgique, Pasinomie : collection complète des lois, décrets, ordonnances, arrêtés et règlements généraux qui peuvent être invoqués en Belgique, E. Bruylant, (lire en ligne), p. 690.

Article connexeModifier