François Charrière

François Charrière
Biographie
Naissance
Cerniat
Ordination sacerdotale
Décès
Fribourg
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
l'archevêque Filippo Bernardini
Dernier titre ou fonction Évêque émérite de Lausanne, Genève et Fribourg
Évêque de Lausanne, Genève et Fribourg

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason à dessiner.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

François Charrière, né le à Cerniat et mort le à Fribourg, est évêque du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg de 1945 à 1970. Il a été ordonné prêtre le 15 juillet 1917, et nommé évêque le 24 octobre 1945.

BiographieModifier

FamilleModifier

François Charrière est le fils de Louis Charrière qui fut durant de très longues années syndic de sa commune, juge de paix et député au Grand Conseil fribourgeois.

ÉtudesModifier

Après avoir suivi ses classes primaires dans son village natal de Cerniat, François Charrière fut durant six années élèves du Collège Saint-Michel à Fribourg. Puis, il se rendit au Collège de Stans pour étudier la philosophie. En 1913, il entra au Grand Séminaire de Fribourg.

Prêtrise et enseignementModifier

François Charrière fut ordonné le 15 juillet 1917 par Mgr Colliard. De 1921 à 1923, il fut envoyé par le diocèse à Rome au Collège Angélique où il écrivit une thèse de doctorat intitulée L'interdit en droit ecclésiastique. Le 24 avril 1924, il fut nommé professeur au Grand Séminaire de Fribourg. En 1932, on lui confie la chaire de Droit canon de l'Université de Fribourg, qu'il tient jusqu'en 1936 avant d'obtenir un statut professeur extraordinaire en congé[1].

François Charrière fut aussi directeur du journal La Liberté de Fribourg de 1941 à 1945. Le 26 mars 1960, il est reçu en audience privé par le pape Jean XXIII[2].

Il est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages religieux, notamment Ego te absolvo (1939), La physionomie des Heures Canoniales (1941), et Problèmes d'aujourd'hui, Vérités de toujours (1944).

Évêque de Lausanne, Genève et FribourgModifier

François Charrière a été nommé par Pie XII, le 24 octobre 1945 pour succéder à Mgr Marius Besson, décédé le 24 février 1945. Il est sacré évêque de Lausanne, Genève et Fribourg le 21 novembre 1945 en la Cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg.

En 1970, il encourage et autorise Mgr. Marcel Lefebvre à ouvrir une première année de spiritualité à Fribourg avec les quelques candidats au sacerdoce qui l’ont rejoint - parmi lesquels se trouve le future Mgr. Bernard Tissier de Mallerais. C’est ainsi qu’est fondé le premier séminaire de ce qui deviendra la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X.

Notes et référencesModifier

  1. « Monsieur François Charrière : Evêque de Lausanne, Genève et Fribourg », La Liberté,‎ (lire en ligne)
  2. « Le pape reçoit Mgr Charrière », Journal de Genève,‎ , p. 10 (lire en ligne)

SourceModifier

La Semaine Catholique De La Suisse Romande, année 1945-1946