Ouvrir le menu principal

François Bonlieu

skieur alpin français

François Bonlieu
Image illustrative de l’article François Bonlieu
Contexte général
Sport Ski alpin
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance
Lieu de naissance Juvincourt
Décès (à 36 ans)
Lieu de décès Cannes
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 0 0
Championnats du monde 1 1 1

François Bonlieu est un skieur alpin français. Il est né le 21 mars 1937 à Juvincourt et meurt assassiné dans une rixe sur la Croisette à Cannes le 18 août 1973.

Sommaire

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2007)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Tôt surnommé Le Petit Prince des neiges par le journaliste de L'Équipe Serge Lang[réf. nécessaire], il fut membre du ski-club des Contamines-Montjoie puis du Club des Sports de Chamonix-Mont-Blanc.

Précoce, il obtint une médaille d'argent aux championnats du monde de 1954 à Åre à l'âge de 17 ans.

Le couronnement de sa carrière fut son titre olympique en géant aux Jeux olympiques de 1964 à Innsbruck.

Il remporta également le Kandahar 1963 à Chamonix et un K de diamant. Il mit fin à sa carrière en janvier 1965[réf. nécessaire] après les courses d'Adelboden, en Suisse, pour tenter sa chance dans le circuit professionnel[réf. nécessaire].

Une piste de compétition porte son nom aux Contamines[1].

Sa sœur Édith Bonlieu et son beau-frère Jean Vuarnet sont aussi des skieurs alpins.

PalmarèsModifier

Jeux olympiques d'hiverModifier

Article détaillé : Jeux olympiques d'hiver.
Épreuve / Édition   Innsbruck 1964
Slalom géant   Or

Championnats du mondeModifier

Article détaillé : Championnats du monde de ski alpin.
Épreuve / Édition   Åre 1954   Bad Gastein 1958   Innsbruck 1964
Slalom 6e - -
Slalom géant   Argent   Bronze   Or

Arlberg-KandaharModifier

Article détaillé : Arlberg-Kandahar.

Championnat de France de skiModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier