François Bergeron

réalisateur
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Bergeron.

François Bergeron, est un réalisateur indépendant français, connu pour avoir réalisé de nombreux clips et DVD musicaux, principalement pour la scène musicale urbaine. Il réalise aussi des films et documentaires[1].

BiographieModifier

Outre son métier de réalisateur de clips vidéos et albums live, sa rencontre avec Abdallah ag Oumbadougou, chanteur guitariste touarègue, ishumar, lui a donné envie de réaliser un documentaire sur la rébellion touarègue et la genèse du blues touareg : Désert Rebel Ishumars, les rockers oubliés du désert (sorti en 2007).

En , il est accusé par le gouvernement nigérien d’atteinte à la sécurité de l’état et de complicité avec la rébellion touarègue, à la suite de reportages sur les peuples et cultures en résistance. Il est incarcéré au Niger pendant plus d'un mois. La diplomatie française tente d’obtenir le retour en France de François Bergeron, ce qui est toutefois compliqué dans le contexte géopolitique de l'époque de cette région. Il sera finalement libéré et de retour à Paris dès le mois d'[2].

Carrière de réalisateurModifier

Clips et albums liveModifier

François Bergeron a travaillé pour divers groupes dans les années 1990 et 2000, notamment[3] :

FilmsModifier

François Bergeron est auteur-réalisateur (image et son)[4] de :

  • Rap et Islam (1992)
  • Jimmy Cliff (1996)
  • Babylone Yéyé (1999)
  • Sur les pas de Django (2010)

DocumentaireModifier

  • Désert Rebel Ishumars, les rockers oubliés du désert (2007)

Notes et référencesModifier

  1. « Cinéart », sur www.cineart.fr (consulté le 3 décembre 2019)
  2. « Soutien à François Bergeron - SALUT A TOI », sur salutatoi.com (consulté le 3 décembre 2019)
  3. « François Bergeron (réalisateur) », sur data.bnf.fr (consulté le 3 décembre 2019)
  4. « ARDECHE IMAGES : Réalisateurs - François Bergeron », sur www.lussasdoc.org (consulté le 3 décembre 2019)