Ouvrir le menu principal
François Auguste Logerot
François Auguste LOGEROT.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

François Logerot est un général et homme politique français, né le à Noyers-sur-Cher et mort le (à 87 ans) à Bourg-en-Bresse.

BiographieModifier

En 1844, il est sous-lieutenant au 32e régiment d'infanterie et est envoyé en Afrique en 1846. Nommé lieutenant en 1848, il participe à l'expédition de Rome en 1849[1].

Devenu capitaine en 1853, il prend part à la guerre de Crimée. Blessé le pendant la bataille de Malakoff lors du siège de Sébastopol, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur le suivant.

Le , il devient chef de bataillon au 16e régiment d'infanterie cantonné à Sétif. Le , il est promu officier de la Légion d'honneur.

Il est nommé lieutenant-colonel le le jour où débute le siège de Paris. Il organise le 2e zouaves de marche et est à leur tête durant les combats de la 1re armée de la Loire. Blessé lors de la bataille de Chambord, il reste quand même à la tête de son régiment lors la bataille de Coulmiers. Le , il devient colonel au 38e régiment d'infanterie puis il est nommé brigadier à titre provisoire, et commande une brigade du 20e corps d'armée au sein de l'armée de l'Est puis est réaffecté en tant que colonel au 14e régiment d'infanterie avant de prendre le commandement, après la guerre de 1870, du 80e régiment d'infanterie en garnison à Bône.

Le il est promu général de brigade à Lyon. Lors de la campagne de Tunisie en 1881, il est à la tête d'une brigade, avec Joseph Brugère sous ses ordres. Le , il est promu commandeur de la Légion d'honneur et le de la même année, il devient général de division et commande le corps d'occupation en Tunisie.

De 1884 à 1887 il commande le 8e corps d'armée.

Du au , il est nommé ministre de la Guerre dans le 1er gouvernement Tirard, et participe à la résolution de la crise boulangiste. Il est ensuite mis à la tête du 7e corps d'armée, et le , il est fait grand officier de la Légion d'honneur.

Le , il reçoit la médaille militaire.

Le , il est élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur[1].

Il meurt le à Bourg-en-Bresse.

FamilleModifier

François Auguste Logerot est le frère des généraux Pierre Achille Logerot (Perpignan, - ) et Hubert Adolphe Logerot (Auxonne, - Paris, )[2].

Notes, sources et référencesModifier