Ouvrir le menu principal

François Argod
François Argod

Naissance
Valence (Drôme)
Décès (à 39 ans)
bataille de Cassano
Mort au combat
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Grade Général de brigade
Années de service 1777-1799

François Argod, né le à Valence et mort le à la bataille de Cassano, est un général français de la Révolution.

État de serviceModifier

Ancien RégimeModifier

Il fut d'abord maître d'écriture avant de s'engager en novembre 1777 comme soldat au régiment d'artillerie de Toul (devenu en 1791 le 7e régiment d'artillerie à pied). Il fut congédié l'année suivante, en octobre 1778, pour défaut de taille.

Il s'enrôla de nouveau, le 3 mars 1780, comme trompette au Régiment Royal-Champagne cavalerie (devenu en 1791 le 19e régiment de cavalerie). Il passa brigadier le 1er mai 1783, maréchal des logis le 1er mars 1785, adjudant le 9 juillet 1786, et fut renvoyé le 21 août 1790 pour avoir pris part à une révolte contre les officiers.

Guerres de la Révolution françaiseModifier

Il fut réintégré par décret de la Constituante le 11 décembre 1790, et il passa adjudant-major au 3e bataillon de volontaires de la Drôme le 11 octobre 1791, capitaine de grenadiers le 21 février 1792, lieutenant-colonel en chef du 5e bataillon de volontaires des Bouches-du-Rhône le 4 août 1792. Il servit à l'armée d'Italie jusqu'en 1793, puis au siège de Toulon.

Nommé adjudant général chef de brigade le 17 décembre 1793, il fut employé à l'armée des Pyrénées orientales en janvier 1794. Il prit part à la bataille du Boulou du 30 avril au 1er mai 1794, au siège du fort Saint-Elme en mai 1794, à la prise de Roses le 4 février 1795, puis il passa à l'armée d'Italie, fin 1795. Il rejoignit la division Sérurier le 9 avril 1796, puis sous Joubert le 6 décembre, où il servit à Rivoli le 14 janvier 1797.

Il devint chef d'état-major de la division Victor, se signala à la Favorite le 16 janvier, puis fut nommé à l'armée d'Angleterre le 12 janvier 1798. Désigné pour servir sur le Rhin, il fut renvoyé à sa demande à l'armée d'Italie, employé à la 8e division (division Victor) de cette armée le 24 mai 1798.

Le 26 mars 1799, il prit une part glorieuse à la victoire de Vérone et fut nommé le même jour et provisoirement général de brigade. Il fut tué d'un coup de feu à la bataille de Cassano le 27 avril 1799. Il avait près de 40 ans.

SourceModifier

George Six, Dictionnaire des généraux de la Révolution et de l'Empire