Ouvrir le menu principal

François-Nicolas-René de Pérusse des Cars

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Pérusse des Cars.

François-Nicolas-René de Pérusse des Cars
Naissance (
Château de Monthoiron
Décès (à 63 ans)
Paris
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Badge de l'Armée des princes Armée des princes
Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Grade Lieutenant-général
Années de service 1773-1822
Distinctions Ordre de Saint-Louis (grand-croix)
Ordre du Saint-Esprit
Autres fonctions Député aux États généraux de 1789
Pair de France
Famille Maison de Pérusse des Cars

François-Nicolas-René de Pérusse, comte des Cars (, château de Monthoiron - , Paris) est un général et homme politique français.

Sommaire

BiographieModifier

Fils de Louis-Nicolas, lieutenant-général, et de Jeanne-Marie-Victoire d'Artaguiette de La Hette (fille de Jean-Baptiste Martin d'Artaguiette d'Iron), il entra au service en 1773. Le 19 octobre 1779, il était nommé mestre de camp lieutenant du régiment d'Artois-dragons. Depuis 1774, il était attaché comme « gentilhomme d'honneur » à la personne du comte d'Artois.

Il commandait le régiment d'Artois, à Metz, lorsqu'il fut élu, le 31 mars 1789, député de la noblesse aux États généraux par la senéchaussée de Châtellerault. Il siégea dans la minorité.

Il émigra à la fin de 1790, se rendit à Turin, auprès du comte d'Artois, qui le nomma capitaine de ses gardes, et lui confia plusieurs missions importantes. En 1792, d'Escars vint trouver secrètement Louis XVI. De retour en Italie, il accompagna Monsieur à Saint-Pétersbourg, à Copenhague, à l'Île-d'Yeu, à Londres, à Édimbourg.

Après les événements de 1813, toujours attaché à la personne du prince, il le suivit en Allemagne et à Bâle. En 1814, pendant la campagne de France, d'Escars vint en mission au quartier-général des alliés à Troyes ; le 12 avril, il entra à Paris avec Monsieur, et fut nommé, le 20 mai, commandant de la brigade des carabiniers de S. A. R., lieutenant-général des armées du roi le 22 juin, commandeur de l'ordre de Saint-Louis le 23 août, et capitaine des gardes de Monsieur le 1er janvier 1815.

Louis XVIII le fit entrer à la chambre des pairs le 17 août 1815. Dans le procès du maréchal Ney, il vota pour la mort. Le 7 septembre de la même année, il avait été pourvu du gouvernement de la 4e division militaire; il fut appelé, le 4 novembre 1818, à remplacer le duc de Feltre à la tête de la 14e division, et fut décoré du collier des ordres du roi le 20 septembre 1820.

Il est le père d'Amédée de Pérusse, duc des Cars, lieutanant-général des armées du roi et pair de France héréditaire.

SourcesModifier

Voir aussiModifier