Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Origines et familleModifier

François-Marie de Broglie est issu de la Maison de Broglie, une famille noble française d’origine piémontaise (Chieri). Installée en France depuis le XVIIe siècle à la suite de Mazarin, elle a fourni à la France plusieurs maréchaux.

Il est le fils du maréchal de France Victor-Maurice de Broglie (1647-1727).

Carrière militaireModifier

Il servit avec la plus grande distinction sous François-Henri de Montmorency-Luxembourg, Louis François de Boufflers, Louis-Joseph de Vendôme, Claude Louis Hector de Villars, et se signala surtout à la Bataille de Denain et au siège de Fribourg pendant la guerre de Succession d'Espagne.

Il est fait maréchal de France en 1734, il commanda en Italie, remporta avec le maréchal de Coigny les batailles de San Pietro devant Parme et Guastalla, fut ensuite envoyé en Bohême, 1741 (Bataille de Dettingen), et ramena de Prague avec Charles Louis Auguste Fouquet de Belle-Isle une armée compromise. Jusqu'à lui sa famille n'avait porté que le titre de comte ; Louis XV lui conféra le titre de duc en 1742.

Nommé gouverneur de la ville de Strasbourg le 27 mars 1743, il se vit retirer le commandement de son armée et son gouvernement de l’Alsace le 8 juillet de la même année, à 71 ans, pour n’avoir pas défendu la Bavière, occupée militairement par l'Autriche, et s’être replié sur Ratisbonne sans ordre de retraite. En conséquence, Louis XV l’exila dans sa terre normande de Broglie. Et Frédéric de Prusse le brocarda en le nommant "le quadruple Xénophon"[3] pour sa retraite sans combattre à la tête de 40.000 hommes (en souvenir de la "Retraite des dix mille" de Xénophon).

Sa tombe fut profanée en 1793.

RécapitulatifModifier

TitresModifier

DistinctionsModifier

ArmoiriesModifier

D'or au sautoir ancré d'azur[4].

Ascendance et postéritéModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Roglo 2012.
  2. Prononcé de Breuil.
  3. Lire à ce sujet :Gilles Perrault, Le Secret du Roi: La Passion polonaise, Fayard, (ISBN 978-2213029696)
  4. Popoff 1996, p. 84.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

ChronologiesModifier