Ouvrir le menu principal

François-Joseph Lefebvre-Cayet

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Lefèvre#Politiques.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cayet.
François-Joseph Lefebvre-Cayet
Fonctions
Député
Membre du Conseil des Anciens
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
ArrasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfant
Autres informations
Distinction

François Joseph Barthélémy Auguste César Lefebvre du Preÿ puis Lefebvre-Cayet ( - Blaringhem - Arras) était un homme politique français des XVIIIe et XIXe siècles.

Sommaire

BiographieModifier

Lefebvre-Cayet exerçait la profession d'avocat à Arras avant la Révolution française. Il avait été échevin de la ville d'Arras, député à la cour sous Louis XVI et député aux États d'Artois.

Il fut élu député suppléant aux États généraux de 1789 sans être appelé à y siéger. Devenu procureur général du département du Pas-de-Calais en 1790, il se démit de ses fonctions pour n'avoir pas à exécuter les lois relatives au serment constitutionnel des prêtres.

En l'an V, il fut nommé président du département et, le 25 germinal an VI, élu député du Pas-de-Calais au Conseil des Anciens, dont il fut secrétaire. Il y appuya les motions contre-révolutionnaires, applaudit au coup d'État du 18 brumaire, et, le 4 nivôse an VIII, fut inscrit par le Sénat sur la liste des membres du nouveau Corps législatif.

Il y représenta, jusqu'en l'an XII, le département du Pas-de-Calais. Lefebvre-Cayet présidait cette assemblé au moment de la clôture de la première session.

Le 4 frimaire an XII, il fut nommé chevalier de la Légion d'honneur et, le 16 messidor de la même année, chancelier de la 2e cohorte.

Vie familialeModifier

François-Joseph était le fils de Simon Gabriel Lefebvre (né le 25 mars 1705 - Blaringhem) et Marie Anne Isabelle Terninck. Son père, bailli de Blaringhem, qualifié de bourgeois de Saint-Omer le 20 novembre 1771, avait acquis la seigneurie du Preÿ le .

Il épousa (contrat de mariage du 17 septembre 1780), à Arras, Victoire Guislaine Josèphe Cayet, fille de Pierre Cayet, avocat au Conseil d'Artois. Ensemble, ils eurent neuf enfants :

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier