François-Jacques-Antoine Mathieu de Reichshoffen

homme politique français

François-Jacques-Antoine Mathieu de Reichshoffen, né le à Strasbourg et décédé le à Toulouse, est un diplomate, juriste et homme politique français.

François-Jacques-Antoine Mathieu de Reichshoffen
Fonction
Député du Bas-Rhin
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
ToulouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Pierre-Alexandre Mathieu de Faviers (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Autres informations
Propriétaire de
Château de Dietrich, Château d'Oberbronn (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

BiographieModifier

Il fut nommé, en 1790, procureur-syndic du Bas-Rhin, puis, le , député de ce département à l'Assemblée législative, le 1er sur 9, par 418 voix sur 591 votants. Favorable à une monarchie constitutionnelle, il siégea parmi les modérés. Il se tint caché durant la Terreur, puis rentra dans le corps diplomatique. Employé en 1804 dans l'affaire des indemnités d'Allemagne, il y montra des connaissances très étendues dans le droit public.

Frère des députés Philippe-Gaëtan et Jean-Michel Mathieu-Faviers, il épousa Amélie Lambot de Fougères. Il est le beau-père de Félix-Guillaume Merlin de Maingoval, de Napoléon Roullet de La Bouillerie (fils de François de La Bouillerie) et du marquis de Villefranche (petit-fils de Joseph-Guy-Louis-Hercule-Dominique de Tulle de Villefranche).

PublicationsModifier

  • Alsace et Strasbourg

Notes et référencesModifier


AnnexesModifier

BibliographieModifier

Lien externeModifier