François-Célestin de Loynes de La Coudraye

officier de marine, homme politique et écrivain français

François-Célestin de Loynes de La Coudraye, dit le « chevalier de La Coudraye », né le à Fontenay-le-Comte et mort le à Saint-Pétersbourg, est un officier de marine, homme politique et écrivain français.

François-Célestin de Loynes-Barraud La Coudraye
François-Célestin de Loynes de La Coudraye.jpg
Portrait de François-Célestin de Loynes de La Coudraye
Fonction
Député aux États généraux de 1789
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
François-Céléstin de Loynes-Barraud de la CoudrayeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Membre de
Arme
Grade militaire
Lieutenant de vaisseau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Le chevalier de La Coudraye était lieutenant des vaisseaux du Roi lorsque, en 1789, ayant été le principal rédacteur du cahier des doléances de la noblesse du Poitou il fut élu député aux états généraux. A la Constituante, il parla sur les questions relatives à la marine. Bien qu’il eût voté avec les minorités de l’Assemblée, il émigra en 1791. Il rentra à la première Restauration. Mais froidement accueilli par le roi Louis XVIII, il se retira d’abord en Danemark, où il fut élu membre de l’Académie de Copenhague et passa, quelques années plus tard, en Russie. Il y entra dans la Marine de guerre et était capitaine de vaisseau à sa mort.

Outre plusieurs Mémoires insérés dans le recueil de la Société des sciences de Copenhague, on a de lui :

  • Dissertation sur la manière de déterminer les longitudes en mer, couronnée par la Société des arts et métiers d’Utrecht, 1783 ;
  • Théorie des vents, couronnée par l’Académie des sciences de Dijon, 1785 ;
  • Théorie des ondes, qui obtint également un prix de la Société royale des sciences de Copenhague, 1786 ;
  • Réponse aux réflexions de M. le baron d’Eggers sur la nouvelle noblesse héréditaire, Saint-Pétersbourg, 1813, in-8°.

Il a également fourni une cinquantaine d’articles sur des sujets touchant à la marine au volume I de l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

SourcesModifier

  • « François-Célestin de Loynes de La Coudraye », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  • Pierre Larousse, Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle, vol. 10, Paris, Administration du grand Dictionnaire universel, p. 37.
  • Guy Saupin, « L’esprit d’entreprise dans le négoce nantais au xviiie siècle : l’exemple des De Luynes », in: Guy Saupin et Jean-Luc Sarrazin (dir.), Économie et société dans la France de l'Ouest Atlantique, Presses universitaires de Rennes, 2016
  • Généalogie de la famille de Loynes, seigneurs du Morier, de La Motte, de Maison-Villiers, d'Orès, de Genouilly, des Berceaux,... etc, Herluison, Orléans, 1895

Article connexeModifier

Liens externesModifier