Ouvrir le menu principal

Frédérique Dumas

femme politique et productrice française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumas.

Frédérique Dumas
Illustration.
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(2 ans et 26 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 13e des Hauts-de-Seine
Législature XVe
Groupe politique LREM (2017-2018)
UAI (2018-2019)
LT (depuis 2019)
Prédécesseur Patrick Devedjian
Biographie
Nom de naissance Frédérique Dumas-Zajdela
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Paris (France)
Nationalité Française
Parti politique UDF (avant 2007)
NC (2007-2012)
UDI (2012-2017)
LREM (2017-2018)
UDI (2018-2019)
Diplômée de ILERI
Profession Productrice
Frédérique Dumas
Nationalité Française
Films notables No Man's Land
Dobermann
Les portes de la gloire

Frédérique Dumas, ou Frédérique Dumas-Zajdela, née le à Paris, est une productrice et femme politique française.

Sommaire

BiographieModifier

FormationModifier

Frédérique Dumas est titulaire d'un DESS Techniques de l'information et de la communication (obtenu à l’Institut libre d'étude des relations internationales - Paris II Panthéon-Assas).

Carrière cinématographiqueModifier

De 1989 à 1993, Frédérique Dumas est directrice du développement de Polygram Audiovisuel puis gérante de Noé Productions, alors filiale de production cinéma de Polygram, de 1993 à 1995.

En 1996, elle crée Noé Productions[1]. En 2004, elle crée Inga Films. Parmi ses productions figurent notamment Before the Rain de Milcho Manchevski, Lion d'or à la Mostra de Venise 1994, No Man's Land de Danis Tanović, Oscar du meilleur film étranger en 2002, Dobermann de Jan Kounen, ou encore Train de vie de Radu Mihaïleanu.

En parallèle, elle est à la tête de la Chambre syndicale des producteurs ainsi que du Bureau de liaison des industries cinématographiques (BLIC)[2] et du conseil d'administration de la CAPAC[3].

En 2005, elle fait partie du jury de la 20e édition Festival du film de Paris Île-de-France.

Elle a été directrice générale de la filiale cinéma de Orange, Orange Studio (anciennement Studio 37), jusqu'en 2013.

Parcours politiqueModifier

De 1986 à 1988, Frédérique Dumas est chargée de mission puis conseiller technique chargé du cinéma et des musiques actuelles au cabinet du ministre de la Culture et de la Communication François Léotard.

De 1989 à 1997, elle est adjointe au maire d'Antony, Patrick Devedjian, chargée des affaires culturelles. De 2004 à 2010, elle est conseillère régionale d'Ile-de-France.

Elle est le porte-parole culture et média de l'Union pour la démocratie française de 2001 à 2005[4]. Elle devient en 2009 secrétaire nationale chargée des nouveaux médias pour le Nouveau Centre.

De 2005 à 2008, elle est membre du Haut conseil à l’éducation artistique et culturelle placé auprès du ministre de la Culture et du ministre de l'Éducation nationale.

En décembre 2015, elle est élue conseillère régionale d'Ile-de-France suite à la victoire de Valérie Pécresse lors de l'élection régionale de 2015 en Île-de-France. Elle siège au groupe de l'Union des démocrates et indépendants (UDI) au sein de la majorité régionale et devient présidente de la Commission Culture[5].

En janvier 2017, elle annonce son départ du groupe UDI : elle rejoint le groupe d'opposition RCDE[6] et annonce son ralliement à Emmanuel Macron en vue de l'élection présidentielle[7]. Le 11 mai 2017, elle est désignée candidate d'En Marche ! aux élections législatives dans la 13e circonscription des Hauts-de-Seine.

Elle est élue[8] contre Georges Siffredi (LR) avec 61,38 % des voix (25 017 voix sur 40 774 suffrages exprimés) au second tour le 18 juin 2017, après s'être qualifiée avec 45,39 % des voix.

En septembre 2018, elle annonce son départ du groupe La République en marche pour le groupe UAI. Elle est la deuxième députée élue avec le soutien de LREM à quitter le groupe parlementaire majoritaire en évoquant des divergences politiques (notamment sur le manque d'ambition de la politique culturelle de l'exécutif), après Jean-Michel Clément. Pour la députée, la verticalité du pouvoir doublée d’une forme de clanisme du Président entraînent une caporalisation dangereuse du groupe majoritaire et du gouvernement[9]. Elle rejoint aussi l'UDI[10] et le club de Xavier Bertrand, La Manufacture[11].

Elle quitte l'UDI et le groupe UAI en , estimant que celui-ci est devenu « une composante de la majorité », et rejoint le groupe Libertés et territoires[12].

FilmographieModifier

Coproductions Studio 37Modifier

Notes et référencesModifier

  1. « Mme. Frederique ZAJDELA, Gérant de NOE PRODUCTIONS sur DIRIGEANT.COM », sur dirigeant.societe.com (consulté le 3 mai 2017)
  2. Une nouvelle présidente pour le BLIC, Allociné, 14 janvier 1998
  3. « COMPAGNIE ARTISTIQUE DE PRODUCTIONS ET D'ADAPTATIONS CINEMATOGRA PHIQUES C A P A C (PARIS) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 572162998 », sur www.societe.com (consulté le 3 mai 2017)
  4. Interview de Frédérique Dumas, objectif-cinema.com
  5. « Les élus – UDI Ile-de-France », sur udi-idf.fr (consulté le 1er février 2017)
  6. « Conseil régional d’Ile-de-France : une centriste passe de la majorité à l’opposition », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 1er février 2017)
  7. « Frédérique Dumas rejoint Emmanuel Macron », sur www.lettreaudiovisuel.com (consulté le 1er février 2017)
  8. Ministère de l'Intérieur, « Elections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 18 juin 2017)
  9. « La députée Frédérique Dumas quitte LREM : «On a le sentiment d'être sur le "Titanic"» », sur Libération.fr, (consulté le 7 février 2019)
  10. « La députée Frédérique Dumas quitte LREM pour l’UDI », sur Libération.fr (consulté le 18 septembre 2018)
  11. Le Figaro : La députée Frédérique Dumas claque la porte de LaREM
  12. https://www.lopinion.fr/edition/politique/frederique-dumas-je-quitte-groupe-udi-agir-devenu-composante-majorite-189466

Liens externesModifier