Frédéric Pillet-Will

banquier français

Frédéric Pillet-Will est un banquier français, né le à Paris où il est mort le .

Frédéric Pillet-Will
Fonction
Régent de la Banque de France
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Conjointe
Clotilde Briatte (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Distinction

BiographieModifier

FamilleModifier

Issu d'une famille originaire de Savoie anoblie par le roi de Sardaigne en 1833 (avec rang de comte), Frédéric-Alexis-Louis est le fils du banquier Alexis Pillet-Will (1805-1871) et de Louise Roulin, pour laquelle Gioachino Rossini composa sa Petite messe solennelle en 1863.

 
Clotilde Briatte, Comtesse Pillet-Will (James Tissot).

Il épouse en 1869 Clotilde Briatte (1850-1910), auteure de plusieurs ouvrages sous le pseudonyme de Charles d'Orino, dont il eut quatre enfants :

  • Maurice (05/02/1870-29/01/1952), maire de la commune de Saint-Crépin-aux-Bois et très impliqué dans la vie sociale de Vieux-Moulin ; chevalier de la Légion d'honneur (décret du 13/08/1922), fondateur de l'hospice Saint-Maurice d'Attichy. Il épouse Isabelle de Comminges (1874-1953) dont Albert Besnard fait le portrait ;
  • Frédéric (1873-1962), qui épouse Antoinette Foy (23/09/1879-13/12/1975) ;
  • Mathilde-Marie-Constance (1874-1884) ;
  • Hélène-Marie-Léonie (1875-1964), qui épouse Louis-Charles-Marie de La Trémoille (1863-1921), duc de Thouars et prince de Tarente.

CarrièreModifier

Banquier, il est directeur de la Caisse d'épargne de Paris en 1871 et régent de la Banque de France (13e siège) à la suite de son père, du à 1890.

Il est membre du Comité parisien de la Banque ottomane de 1863 à 1911.

En 1879 il acquiert le vignoble de château Margaux des héritiers du banquier Alexandre Aguado, et y investit des sommes importantes pour rendre tout son éclat à la propriété, mais ses efforts furent anéantis par le phylloxéra ; c'est lui qui lança le concept de second vin en créant « le Pavillon rouge du château Margaux ».

En 1887 il fait construire un hôtel particulier au 31 rue du Faubourg-Saint-Honoré, à l'emplacement de l'ancien hôtel Marbeuf : l'hôtel Pillet-Will.

Il aurait été propriétaire quelque temps du château de Courtmoulin, à Sainte-Barbe-sur-Gaillon (Eure).

Une partie de l'immense fortune des Pillet-Will, qui passa pour la seconde de France, servit à créer de 1893 à 1898 le domaine et le château néo-Renaissance de Valmirande (Haute-Garonne) par le baron Bertrand de Lassus (1868-1909) qui en avait hérité de sa mère.

DistinctionModifier

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur par décret du [1]. Il reçoit ses insignes des mains de son beau-père, Jules Briatte (1821-1905) [2].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier