Frédéric-Maurice-Casimir de La Tour d'Auvergne

aristocrate français

Frédéric Maurice Casimir de La Tour d'Auvergne né le et décédé le nommé le Prince de Turenne, est le fils ainé d'Emmanuel Théodose de La Tour d'Auvergne (1668–1730) et de Marie Armande de La Trémoille.

BiographieModifier

Frédéric Maurice Casimir est l'ainé de la Branche cadette des vicomtes de Turenne de la Maison de La Tour d'Auvergne. Cette famille a renoncé à la Principauté de Sedan en 1642 après la Conspiration de Cinq-Mars mais conservait le titre de Duc de Bouillon. Pour compenser le titre de prince de Sedan et justifier le titre de prince étranger, la famille multiplie les brillantes alliances étrangères.

Selon Mathieu Marais, son père Emmanuel Théodose devait épouser la sœur ainée de Marie-Charlotte, Marie Casimire qui meurt en 1723.

Il épouse Marie-Charlotte Sobieska, fille de Jacques Louis Henri Sobieski, et petite-fille de Jean III Sobieski par procuration le 25 août 1723 à Neisse, Silésie par l'oncle de la mariée François-Louis de Palatinat-Neubourg puis en personne à Strasbourg le 20 septembre. Il meurt pendant le voyage de retour. Il est enterré à Munster (Haut-Rhin). Son épouse se marie deux mois plus tard avec son jeune frère Charles Godefroy.

Marie-Charlotte Sobieska est par sa mère, la nièce de l'impératrice d'Autriche Éléonore de Neubourg, de la reine du Portugal Marie-Sophie de Neubourg, de la reine d'Espagne Marie-Anne de Neubourg.

BibliographieModifier

En ligne

  • Mathieu Marais, Journal de Paris, 1715-1721, Pub. univers. Saint-Étienne, Jean Monnet, 2004. 2. t. 456. p. & 552. p. (ISBN 2-86272-299-5)