Ouvrir le menu principal

Frédéric-Georges Herr

général français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Herr.

Frédéric Georges Herr
Frédéric-Georges Herr
le général Herr présenté dans Le Miroir.

Naissance
Neuf-Brisach
Décès (à 77 ans)
Paris
Arme artillerie
Grade général de division
Années de service -1919
Commandement 12e division d'infanterie,
6e corps d'armée,
2e corps d'armée
et 16e corps d'armée
Conflits campagne de Madagascar,
Première Guerre mondiale
Distinctions grand croix de la Légion d'honneur
Autres fonctions Membre du Conseil d'administration des Usines Peugeot

Frédéric-Georges Herr est un général français né le à Neuf-Brisach (68), mort à Paris le , inhumé à Pont-de-Roide-Vermondans.

BiographieModifier

Fils d'un médecin qui opta pour la France après le traité de Francfort, Herr entra à l'École polytechnique en 1874 et entra dans l'armée, comme le faisaient alors la plupart des polytechniciens. Le , il épousa Anne Peugeot, appartenant à la famille des constructeurs automobiles. De 1895 à 1902, il prit une part active à la campagne de Madagascar sous les ordres du général Gallieni. Général de brigade le puis général de division le , il se distingua aux Éparges en 1915 puis fut chargé des défenses de Verdun (09/08/15-26/02/16) : ce fut lui qui reçut le premier choc de l'offensive allemande. Par la suite, il fut directeur de l'artillerie aux armées.

Placé dans le cadre de réserve le , il entra au Conseil d'administration des Usines Peugeot en qualité de membre de la famille[1].

PostesModifier

    • 24/12/1907-23/03/11 chef de corps du 32e régiment d'artillerie à Orléans
    • 23/03/11-17/09/14 commandant de l'artillerie du 6e corps d'armée (= 6e brigade d'artillerie).
    • 17/09/14-15/11/14 commandant de la 12e division d'infanterie
    • 15/11/14-24/07/15 commandant du 6e corps d'armée.
    • 24/07/15-09/08/15 commandant du 2e corps d'armée.
    • 09/08/15-26/02/16 commandant de la Région fortifiée de Verdun. Le 10 août, le général en chef substitue au camp retranché de Verdun la Région fortifiée de Verdun (RFV), sous le commandement du vainqueur des Éparges, le Général Herr, avec les attributions de commandant d’armée .
    • 27/02/16-13/01/17 président du centre d'études d'artillerie aux armées.
    • 13/01/17-30/04/17 commandant du groupement Z puis 24/01/17 devient groupement ABC puis 07/02/17 devient groupement BC puis 27/03/17 devient 16e corps d'armée.
    • 06/05/17-29/05/17 adjoint au chef d'état-major général de l'Armée.
    • 07/05/17 placé dans la section de réserve.
    • 29/05/17-02/10/17 directeur général de l'instruction de l'artillerie de la zone des armées.
    • 02/10/17-24/10/19 inspecteur général de l'instruction de l'artillerie.
    • 24/10/19 replacé dans la section de réserve.

DécorationsModifier

     
   

IntitulésModifier

N.B.: citation accompagnant la promotion de commandeur de la Légion d'honneur, datée du 5 janvier 1915 : « commandant l'artillerie du 6e CA, puis au mois de mars 1915 a commandé au début de la campagne l'artillerie d'un de nos meilleurs CA puis une division du même corps ; placé à la tête du CA. »

ŒuvresModifier

  • La Guerre des Balkans, quelques enseignements sur l'emploi de l'artillerie, Berger-Levrault, 1913 ;
  • Sur le théâtre de la guerre des Balkans, mon journal de route, 17 novembre-15 décembre 1912, Berger-Levrault, 1913 ;
  • L'Artillerie. Ce qu'elle a été. Ce qu'elle doit être. Avec 4 croquis dans le texte, 1923 ;
(Préface)
  • Colonel Eugène Pagezy, Tir contre avions et D. C. A., Berger-Levrault, 1925.

SourcesModifier

  • Biographie du général Herr dans le Dictionnaire des Généraux et Amiraux de la Guerre 1914-1918, de Gérard Géhin, Jean-Pierre Rocca et Jean-Pierre Lucas.
  • Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, article d'Alphonse Halter, historien de Neuf-Brisach.

Notes et référencesModifier