Frédéric-Christian II de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg

aristocrate danois
Frédéric-Christian II de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg
Description de cette image, également commentée ci-après
Le prince Frédéric-Christian II

Titre

Duc de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg


(19 ans, 7 mois et 1 jour)

Prédécesseur Frédéric-Christian Ier
Successeur Christian-Auguste
Biographie
Titulature Prince de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg
Dynastie Maison de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg
Distinctions Ordre de l'Éléphant
Ordre de Dannebrog
Nom de naissance Friedrich Christian von Augustenburg
Naissance
Palais de Augustenborg (Royaume de Danemark et de Norvège)
Décès (à 48 ans)
Palais de Augustenborg (Danemark)
Sépulture Château de Sønderborg
Père Frédéric-Christian Ier
Mère Charlotte Amalie Wilhelmine de Schleswig-Holstein-Sonderburg-Plön
Conjoint Louise Augusta de Danemark
Enfants Caroline-Amélie
Christian-Auguste
Frédéric Émile
Religion Luthéranisme danois

Description de cette image, également commentée ci-après

Frédéric-Christian II de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg (en allemand Friedrich Christian II von Schleswig-Holstein-Sonderburg-Augustenburg), né à Augustenbourg le et y mort le , est duc de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg de 1794 à 1814.

BiographieModifier

Fils de Frédéric-Christian Ier de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg et de Charlotte de Schleswig-Holstein-Plön.

Frédéric-Christian II de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg épouse, le , la princesse Louise Augusta de Danemark (1771-1843), officiellement fille de Christian VII de Danemark, mais notoirement connue pour être la fille du comte Johann Friedrich Struensee (1737-1772), amant de la reine Caroline-Mathilde (1751-1775).

Trois enfants sont nés de cette union :

Louise Augusta de Danemark nait pendant les années où sa mère est mariée au roi fou Christian VII de Danemark, mais officieusement, il est notoire que son père naturel est Johann Friedrich Struensee, médecin de la Cour et régent au nom de Christian VII de Danemark. En , le ministre des Affaires étrangères Andreas Peter Bernstorff imagine un plan astucieux concernant la princesse danoise. Plan utilisé dans les cas où les enfants royaux sont soupçonnés de ne pas être les enfants légitimes du roi, mais issus d'une relation adultère de leur mère. Étant donné qu'un garçon ou une fille pouvait hériter un jour du trône du Danemark, il parut judicieux au ministre des Affaires étrangères de marier au plus vite la princesse Louise Augusta avec le prince d'Augustenbourg. Ce plan eut des effets plutôt positifs, il permit de nouer des liens avec les deux lignées de la Maison royale du Danemark. La décision de la Maison d'Oldenbourg et de la Maison de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg empêcha l'éclatement du royaume du Danemark.

Le couple réside au château de Christianborg, celui-ci est ravagé par un incendie en 1794.

Au fil des ans, un conflit se développe entre Frédéric Christian II de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg et Frédéric VII de Danemark à propos des deux duchés (Schleswig-Holstein) et son petit apanage autour de Sønderborg dont une partie appartient à Frédéric Christian II et l'autre partie à Frédéric VII de Danemark.

En 1810, son frère Christian-Auguste de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg est choisi par les Suédois comme prince héritier du royaume de Suède afin de succéder à Charles XIII, mais il meurt le .

En accord avec le comte Henri von Schimmelmann, ministre des finances et du commerce danois, Frédéric Christian II de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg offre à Friedrich von Schiller une rente annuelle de 1 000 écus.

GénéalogieModifier

Frédéric Christian II de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg appartient à la première branche de la Maison de Schleswig-Holstein-Sonderbourg issue de la première branche de la Maison d'Oldenbourg. Cette lignée s'éteint en 1931 au décès de Albert de Schleswig-Holstein.

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier