Fozzano

commune française du département de la Corse-du-Sud

Fozzano
Fozzano
La tour de Colomba et la Tour Durazzo.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité territoriale unique Corse
Circonscription départementale Corse-du-Sud
Arrondissement Sartène
Intercommunalité Communauté de communes du Sartenais-Valinco
Maire
Mandat
Mireille Istria
2020-2026
Code postal 20143
Code commune 2A118
Démographie
Gentilé Fozzanais
Population
municipale
208 hab. (2018 en augmentation de 7,22 % par rapport à 2013)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 41′ 55″ nord, 9° 00′ 04″ est
Altitude 350 m
Min. 15 m
Max. 953 m
Superficie 19,59 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Propriano
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Sartenais-Valinco
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Corse
Voir sur la carte administrative de Corse
City locator 14.svg
Fozzano
Géolocalisation sur la carte : Corse
Voir sur la carte topographique de Corse
City locator 14.svg
Fozzano
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fozzano
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fozzano

Fozzano est une commune française située dans la circonscription départementale de la Corse-du-Sud et le territoire de la collectivité de Corse. Elle appartenait à la piève de Viggiano dont elle était le chef-lieu.

GéographieModifier

ToponymieModifier

Le nom de Fozzano est issu de l’anthroponyme latin Fottius accompagné du suffixe -anum.

En corse la commune se nomme Fuzzà.

LocalisationModifier

Le village se trouve à 390 mètres d'altitude en hauteur de la vallée de Baracci donnant sur le golfe de Propriano au sud-ouest de la Corse. En plus du bourg, la commune est composée des lieux-dits de Burgo, Martini et Piano Rossu.

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Fozzano est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[1],[2].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Propriano, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 13 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[3],[4].

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1961 1989 Marie Louise Secondi    
1989 1995 Christian Istria    
1995 1998 Marie Jéromine Istria    
1998 2001 Daniel Istria    
2001 En cours Mireille Istria    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2018, la commune comptait 208 habitants[Note 3], en augmentation de 7,22 % par rapport à 2013 (Corse-du-Sud : +5,78 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
611258479633584744700900646
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
485539593536629614569616604
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
572565647658555531507331165
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2018
150174182152195198200212208
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Société et services publicsModifier

Fozzano accueille une école primaire (avec une trentaine d'écoliers en 2010)[9].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Village d'origine moyenne-âgeuse à l'architecture en pierre de granit, Fozzano a plusieurs fontaines, dont la Funtanedda sur la place principale[9] et se trouve sur l'itinéraire du sentier de randonnée Mare a mare sud.

Colomba Carabelli, qui a servi de modèle à Prosper Mérimée pour sa nouvelle homonyme (voir Colomba), a vécu à Fozzano, où sa maison familiale et son tombeau se trouvent toujours. Le village accueille de plus la tour Carabelli (quartier du bas), datant du XIVe siècle, et la tour Durazzo (quartier du haut), datant du XVIe siècle. C'est la vendetta entre ces deux familles – qui ne s'est arrêtée qu'avec l'intervention du préfet et de l'évêque ayant fait signé un traité de paix à Colomba Carabelli – qui a inspiré Mérimée[9].

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 4 décembre 2020)
  2. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le 4 décembre 2020)
  3. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur insee.fr, (consulté le 4 décembre 2020)
  4. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 4 décembre 2020)
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  9. a b et c « Fozzano : un village au cachet particulier », Corse-Matin, 20 août 2010.
  10. Jean Crozier, « L'écrivain Jérôme Ferrari en son village de Corse du sud », France 3 Corse, 28 décembre 2012.
  11. Renée Greusard, « Jérôme Ferrari : "La Corse, une source d'inspiration inépuisable" », Le Nouvel Obs, 6 août 2018.
  12. La Corse de Jérôme Ferrari / Tadjikistan / Londres, Invitation au voyage, Arte, avril 2020.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :