Forum pour la démocratie

parti politique néerlandais

Le Forum pour la démocratie (en néerlandais : Forum voor Democratie, abrégé en FvD ou FVD) est un parti politique néerlandais conservateur et eurosceptique fondé en 2016[28],[29].

Forum pour la démocratie
(nl) Forum voor Democratie
Image illustrative de l’article Forum pour la démocratie
Logotype officiel.
Présentation
Chef politique Thierry Baudet[1]
Fondation
Siège Herengracht 74, Amsterdam
Président Thierry Baudet[2]
Fondateurs Thierry Baudet
Henk Otten
Mouvement de jeunesse Jongerenorganisatie Forum voor Democratie
Think tank Renaissance Instituut
Positionnement Droite[3],[4],[5],[6] à extrême droite[7],[8],[9],[10]
Idéologie Nationalisme néerlandais[11]
National-conservatisme[réf. souhaitée]
Libéral-conservatisme[12]
Conservatisme[11],[13],[14]
Euroscepticisme[11],[13],[15]
Climatoscepticisme[16],[17]
Populisme de droite[18],[19],[20]
Démocratie directe[5],[13],[15],[21]
Cyberdémocratie[22]
Souverainisme[5]
Libéralisme économique[23]
Antivaccinisme[24]
Affiliation européenne Parti des conservateurs et réformistes européens[25]
Groupe au Parlement européen CRE[26]
Adhérents en augmentation 42 794 (2020)[27]
Couleurs Marron
Site web fvd.nl
Présidents de groupe
Seconde Chambre Thierry Baudet
Première Chambre Paul Frentrop
Représentation
Représentants
5  /  150
Sénateurs
2  /  75
Députés provinciaux
33  /  570
Députés européens
1  /  29

Le parti souhaite restreindre l'immigration, organiser un référendum sur l'appartenance des Pays-Bas à l'Union européenne, ainsi que faire des bourgmestres, commissaires du Roi et du Premier ministre des fonctions dont les occupants sont choisis directement par les électeurs et non plus par un système indirect. Le parti plaide pour plus de démocratie directe, un gouvernement constitué d'experts dans leur domaine, ainsi qu'une administration nationale dont les cadres doivent être reconfirmés dès qu'un nouveau cabinet entre en fonction.

Il réussit à faire élire deux représentants à la Seconde Chambre aux élections législatives de 2017, avec Thierry Baudet et Theo Hiddema. Baudet est président et chef politique du parti, tandis qu'Hiddema est son vice-président. À l'occasion des élections provinciales de 2019, le Forum pour la démocratie réussit un tour de force en devenant la première force politique du pays. Lors des élections sénatoriales qui en découlent, il remporte douze sièges à la Première Chambre, ex aequo avec le Parti populaire pour la liberté et la démocratie (VVD) du Premier ministre Mark Rutte.

HistoireModifier

Fondation et ascension électoraleModifier

Le Forum pour la démocratie est fondé en 2015, sous la forme d'un think tank, et émerge en participant activement à la campagne du « non » pour le référendum néerlandais sur l'accord d'association entre l'Ukraine et l'Union européenne[30]. En septembre 2016, il se transforme en parti politique et annonce vouloir participer aux élections législatives de 2017.

À l'issue de ces élections, le Forum pour la démocratie entre aux États généraux en obtenant deux sièges (1,8 % des voix).

En mars 2017, le FvD compte environ 5 000 membres. La majeure partie des candidats parlementaires du parti n'ont alors aucune expérience active antérieure dans d'autres partis politiques. La liste des candidats comprend des médecins spécialistes, des experts financiers ou encore un membre des forces armées[31],[32].

En mars 2019, le FvD devient la première force politique aux Pays-Bas en remportant les élections provinciales et sénatoriales. Il fait perdre sa majorité au Sénat au gouvernement de centre droit du Premier ministre, Mark Rutte[33] et devient la première formation politique à la chambre haute avec 13 sièges[34]. Aux sénatoriales du 27 mai, le FvD arrive en tête avec douze sièges.

Un peu plus d'un mois plus tard, les élections européennes permettent au FvD de remporter trois sièges de député européen et plus de 10 % des voix.

Démission de Thierry BaudetModifier

Le 23 novembre 2020, le président du parti, Thierry Baudet, annonce qu'il quitte la présidence du FvD en raison d’une controverse concernant des messages antisémites, homophobes ou faisant l'apologie du régime nazi échangés par la section jeunes du parti, JFvD. Le vice-président Lennart van der Linden lui succède donc temporairement à la présidence du parti[35],[36]. Le lendemain, le député Theo Hiddema annonce qu'il démissionne de son mandat de parlementaire. Le bureau du FvD affirme avoir pris « sans ambiguïté » et « jusqu’à nouvel ordre » ses distances avec la section jeunes du parti, qui n’est plus reconnue officiellement[37].

Réélection de Thierry Baudet et défectionsModifier

Le 4 décembre 2020, Thierry Baudet annonce qu'à l'issue d'un référendum interne au parti, 76 % des membres ont voté pour son maintien à la présidence. À la suite de ce résultat, les trois députés européens FvD quittent le parti ainsi qu'un grand nombre de sénateurs et députés provinciaux[38].

Opposition aux mesures Covid et succès aux élections législatives de 2021Modifier

Le parti fait campagne spécifiquement contre les mesures de confinement et les restrictions liées à la pandémie de Covid-19 et déjoue les sondages, remportant huit sièges et 5 % des voix lors des élections législatives de 2021[39].

Thierry Baudet adopte par la suite une rhétorique anti-vaccin et le FvD organise des démonstrations contre les politiques Covid du gouvernement[24].

En mai 2021, trois députés FvD quittent le parti en raison d'un poster controversé comparant l'occupation allemande des Pays-Bas avec la politique Covid du gouvernement[40] Ceux-ci formeront par la suite le parti Belang van de Nederland.

Le 16 décembre 2021, un tribunal ordonne à Thierry Baudet de supprimer des tweets comparant les non-vaccinés aux juifs durant l'Holocauste[41].

Le 20 janvier 2022, Marcel de Graaf, député européen pour le PVV, rejoint le parti en raison de son positionnement vis-à-vis du vaccin, déclarant qu'il «  ne veut plus être membre d'un parti qui encourage les gens à se faire vacciner »[42]. Le Forum pour la Démocratie redevient désormais à nouveau représenté au parliement européen.

IdéologieModifier

L'un des principaux axes du parti est son combat contre ce qu'il perçoit comme étant l'existence d'un « cartel de partis » dans lequel les principaux partis se partagent le pouvoir, convergent vers les mêmes objectifs, tout en prétendant être des concurrents[30].

Le parti prône la démocratie directe via des référendums contraignants[31], mais aussi l'élection directe des bourgmestres et du Premier ministre[43],[44]. Le parti est également favorable à ce que le gouvernement se compose d'experts apolitiques et que les hauts fonctionnaires soient nommés à la formation d'un nouveau gouvernement[45].

De plus, le Forum pour la démocratie s'oppose à l'Union européenne et souhaite l'organisation d'un référendum portant sur le maintien des Pays-Bas dans l'Union européenne. Il adopte également un point de vue nationaliste, considérant que la culture néerlandaise doit être protégée[29]. Il souhaite le rétablissement des contrôles aux frontières et la fin de ce qu'il perçoit comme étant une « immigration de masse »[46],[47].

Sur le plan économique, le parti défend une économie libérale[48]. Il est partisan de l'introduction d'une tranche d'imposition élevée pour tous, de l'abolition des taxes sur les dons et l'héritage et d'une simplification radicale des tranches d'imposition[49],[50]. En outre, le parti est favorable à des investissements poussés dans les infrastructures numériques[51],[52]. Le parti milite également pour une amélioration de l'éducation primaire et secondaire, en mettant l'accent sur la qualité du personnel enseignant notamment[53].

Son dirigeant Thierry Baudet a pris position contre la politique migratoire des gouvernements de centre droit de Mark Rutte qu'il accuse de mener une politique d'immigration « naïve »[54],[55].

Sur les questions environnementales, le parti est tenant d'une ligne climatosceptique[56].

Résultats électorauxModifier

LégislativesModifier

Année Voix % Rang Sièges Gouvernement
2017 187 162 1,78 13e
2  /  150
Dans l'opposition
2021 523 083 5,03 8e
8  /  150
Dans l'opposition

Élections provinciales et sénatorialesModifier

Année Voix % Rang Sièges Gouvernements
2019 1 057 029 14,53 1re
86  /  570
2  /  12

Élections européennesModifier

Année Voix % Rang Sièges
2019 602 507 10,96 4e
3  /  26

Notes et référencesModifier

  1. (nl) « Thierry Baudet door als partijleider FvD, 76 procent leden is voor », sur NOS.
  2. (nl) « Partij Forum voor Democratie », sur FvD.
  3. « Dutch election: How do you choose between 28 parties? », Sky News,‎ (lire en ligne).
  4. Splintering of Dutch politics makes election hard to predict. Financial Times. Published 16 February 2017. Retrieved 14 July 2017.
  5. a b et c Laurent de Boissieu, « Forum voor Democratie (FvD) », sur Europe Politique (consulté le ).
  6. (nl) Mark Misérus, « Hoe rechts is Forum voor Democratie? », de Volkskrant,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. Katy Fallon, « Forum voor Democratie: Why has the Dutch far right surged? », Al Jazeera,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. Senay Boztas, « Surprise electoral win leaves far-Right populists scrambling to fill seats », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. Eline Schaart, « Far-right populists score stunning win in Dutch provincial vote », Politico,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. (nl) Bas Tierolf, Lisanne Drost et Maaike van Kapel, Zevende rapportage racisme, antisemitisme en extreemrechts geweld in Nederland, Verwey-Jonker Instituut, (ISBN 978-90-5830-912-9, lire en ligne), p. 35.
  11. a b et c Leonid Bershidsky, « The Dutch Election Is About More Than Nationalism », .
  12. (nl) Paul Lucardie, « Tussen de Tocqueville en Spengler: het Forum voor Democratie op de tweesprong », De Hofvijver, no 85,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. a b et c « Wat is Forum voor Democratie? », sur NPO Focus (consulté le ).
  14. « Thierry Baudet: not your typical populist », Spiked, .
  15. a et b « Anti-EU boy wonder breezes in as Dutch election kingmaker », The Times,‎ (lire en ligne) :

    « "But just as emblematic of what is stirring in Holland is the growing excitement around Mr Baudet and his campaign for more direct democracy." »

    .
  16. (nl) Philip de Witt Wijnen et Rik Rutten, « De ongemakkelijke ‘feitentwist’ van Thierry Baudet », NRC,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. (nl) Tobias den Hartog, « Baudet moet de Wilders worden die wél levert », AD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. (nl) « De nieuwe politieke kaart van Nederland: versnippering in beeld », nos.nl,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. (nl) Ariejan Korteweg, « Weghonen van populistisch rechts is geen optie meer », de Volkskrant,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. « The Dutch defeat ‘the wrong kind of populism’ », Heinrich Böll Foundation, .
  21. « Dutch anti-Ukraine vote spawns 'app democracy' party », euobserver,‎ (lire en ligne).
  22. (nl) « Standpunten », Forum voor Democratie, (consulté le ).
  23. (nl) Paul Lucardie, « Tussen de Tocqueville en Spengler: het Forum voor Democratie op de tweesprong », De Hofvijver, no 85,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. a et b (en) « Baudet speaks out against "fake vaccines” during anti-coronavirus measures protest », sur NL Times (consulté le )
  25. (en) « Our family » (consulté le ).
  26. (nl) Pim van den Dool, « Forum duwt ChristenUnie uit Europese politieke familie », NRC,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  27. (nl) « Forum voor Democratie qua ledental de grootste partij van Nederland », sur Documentatiecentrum Nederlandse Politieke Partijen (consulté le ).
  28. Jean-Pierre Stroobants, « Aux Pays-Bas, Mark Rutte l’emporte face au populiste Geert Wilders », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le ).
  29. a et b (en) Leonid Bershidsky, « The Dutch Election Is About More Than Nationalism », Bloomberg.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  30. a et b (en) « Populists seize the moment as Dutch fall out of love with EU », sur Financial Times, (consulté le ).
  31. a et b (en) « Geert Wilders doesn’t threaten Dutch liberalism: he’s defending it », sur Spectator, (consulté le ).
  32. (nl) « Home », sur Forum voor democratie (consulté le ).
  33. Un parti pro-Nexit devient la première force politique aux Pays-Bas, courrierinternational.com, 21 mars 2019
  34. https://www.ad.nl/dossier-provinciale-statenverkiezingen/kijk-hier-hoe-er-in-jouw-provincie-gestemd-is~a5281385/
  35. (en) « Far-right turmoil continues: Baudet now out as FvD chair, sudden resignation of MP Hiddema », sur NL Times (consulté le ).
  36. (en-GB) « Baudet quits as Forum chairman, youth wing leader is off MPs' list », sur DutchNews.nl, (consulté le ).
  37. « Refusant de condamner des propos antisémites, Thierry Baudet, figure de la droite radicale aux Pays-Bas, quitte la présidence de son parti », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne).
  38. (nl) « Thierry Baudet door als partijleider FvD, 76 procent leden is voor », sur nos.nl (consulté le )
  39. (nl) Natalie Righton, « De wederopstanding van Thierry Baudet: 8 zetels », sur de Volkskrant, (consulté le )
  40. (nl) « Scheuring in Forum: Kamerleden Van Haga, Smolders en Ephraim weg », sur nos.nl (consulté le )
  41. (en) « Dutch MP ordered by court to delete COVID Holocaust tweets », sur euronews, (consulté le )
  42. (en-US) « Far-right Dutch MEP ditches Geert Wilders’ party over its vaccination stance », sur POLITICO, (consulté le )
  43. (nl) « Directe Democratie », sur Forum voor democratie (consulté le ).
  44. (nl) « Kartelbestrijding », sur Forum voor democratie (consulté le ).
  45. (nl) « Gekozen minister-president », sur Forum voor democratie (consulté le ).
  46. (nl) « Wet Bescherming Nederlandse Waarden », sur Forum voor democratie (consulté le ).
  47. (nl) « Immigratie & Remigratie » (consulté le ).
  48. Tristan Berteloot et Jean-Yves Camus, « Européennes : tour d'Europe des droites eurosceptiques, populistes et radicales (1/2) », sur Libération,
  49. (nl) « Economie », sur Forum voor democratie (consulté le ).
  50. (nl) « Belastingen » (consulté le ).
  51. (nl) « Internet » (consulté le ).
  52. (nl) « Privacy » (consulté le ).
  53. (nl) « Onderwijs » (consulté le ).
  54. Pays-Bas: le Premier ministre perd sa majorité au sénat, les populistes 2e, lepoint.fr, 21 mars 2019.
  55. Le premier ministre néerlandais perd sa majorité au Sénat, letemps.ch, 21 mars 2019.
  56. Sophie Chapelle, « Déni du réchauffement, mépris pour les renouvelables, haine des réfugiés climatiques : le « fascisme fossile » », sur Bastamag, .

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier