Ouvrir le menu principal

Fortress (film)

film sorti en 1992
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fortress.
Fortress
Titre original Fortress
Réalisation Stuart Gordon
Scénario Troy Neighbors
Steven Feinberg
David Venable
Terry Curtis Fox
Acteurs principaux
Sociétés de production Davis Entertainment
Fortress Films
Village Roadshow Pictures
Pays d’origine Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre science-fiction
Durée 95 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Fortress est un film australo-américain réalisé par Stuart Gordon, sorti en 1993.

SynopsisModifier

En 2018, la Terre est en crise à cause de la surpopulation. Une règle est instaurée : chaque famille ne peut avoir qu'un seul enfant. John Brennick et sa femme Karen enfreignent cette règle en raison de la mort de leur premier enfant. Ils sont condamnés à 31 ans de prison dans une prison à sécurité maximale de la société Men-Tel. Personne n'a réussi à s'en évader, c'est pourquoi on l'appelle la « Forteresse ».

Le film propose une mise en abyme subtile lorsqu'un co-détenu prononce cette réplique au héros du film : « Tu perds ton temps, dans ta forteresse de certitudes tu n'es pas le dépositaire de la vérité absolue. »

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  Australie :
  France :
  États-Unis :
  • Film interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en France

DistributionModifier

SortieModifier

CritiqueModifier

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
6 739 141 $[1] n/a n/a
  France 1 082 591 entrées[4]
  Australie 2 855 154 $[5]
  Mondial 46 730 578 $[2]

DistinctionsModifier

Source : Internet Movie Database[6] :

SuiteModifier

En 1999, sort la suite du film, Fortress 2 : Réincarcération (Fortress 2), réalisé par Geoff Murphy. Christophe Lambert reprend son rôle. John Brennick est ici toujours pourchassé par la société Men-Tel et décide de se rendre, pour protéger sa famille.

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Fortress », sur Box Office Mojo (consulté le 28 juin 2015)
  2. a et b (en) « Fortress », sur The-Numbers.com (consulté le 28 juin 2015)
  3. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  4. « Fortress », sur JP box-office.com (consulté le 28 juin 2015)
  5. (en) Film Victoria - Australian Films at the Australian Box Office
  6. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

Liens externesModifier