Ouvrir le menu principal

Fort de Rosny
Description
Type d'ouvrage
Dates de construction
Ceinture fortifiée Paris
Utilisation
Utilisation actuelle
Propriété actuelle gendarmerie nationale
Garnison
Armement de rempart
Armement de flanquement
Organe cuirassé
Modernisation béton spécial
Programme 1900
Dates de restructuration
Tourelles
Casemate de Bourges
Observatoire
Garnison
Programme complémentaire 1908
Coordonnées 48° 52′ 00″ nord, 2° 28′ 28″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort de Rosny

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Fort de Rosny

Géolocalisation sur la carte : Seine-Saint-Denis

(Voir situation sur carte : Seine-Saint-Denis)
Fort de Rosny

Le fort de Rosny, à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), est l'un des seize forts détachés de l'Enceinte de Thiers qui protégeaient Paris durant la seconde moitié du XIXe siècle.

Sommaire

HistoriqueModifier

 
Rosny-sous-Bois: Fort de Rosny, départ des Zouaves

Le fort est situé à l'angle de la rue du 4e Zouaves et du boulevard Théophile-Sueur à Rosny-sous-Bois. Il fut construit de 1840 à 1846.

Il a abrité entre 1901 et 1920 le 5e bataillon du 4e régiment de Zouaves[1], et abrite depuis 1921 le Centre Technique et Scientifique de la Gendarmerie nationale[2].

En 1968, le CNIR (créé en 1966, aujourd'hui communément appelé Bison Futé), y fut déplacé, jusqu'à sa fermeture en 2016[3].

Jusqu'à l'été 2015, il abritait le STIG, l'IRCGN et le STRJD. Ces deux derniers services ont été transférés dans de nouveaux locaux à Pontoise et le CNFPJ, anciennement basé à Fontainebleau a pris leur place dans le fort.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier