Ouvrir le menu principal
Fort William Henry
William Henry side.jpg
Présentation
Destination initiale
Fort militaire
Construction
XVIIIsiècle
Propriétaire
État
Gestionnaire
Statut patrimonial
inscrit
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’État de New York
voir sur la carte de l’État de New York
Red pog.svg

Le Fort William Henry était un fort anglais situé au sud du lac George dans la province de New York. Le fort fut construit par William Johnson en septembre 1755, pendant la Guerre de Sept Ans, pour se protéger des assauts des Français de Fort Carillon et de Fort Saint-Frédéric[1].

La fondation en 1755Modifier

 
Plan du fort William Henry au sud du lac George.

Le fort faisait partie d'un ensemble de forts britanniques et français le long de l'Hudson et du lac Champlain de New York à Montréal. Ces forts formaient la frontière entre l'état de New York et la Nouvelle-France. Il fut baptisé en l'honneur du Prince William Augustus, duc de Cumberland et fils du roi George II, et du Prince William Henry, 1er duc de Gloucester et Édimbourg, petit-fils de George II et jeune frère du futur roi George III[1].

Le siège de 1757Modifier

Article détaillé : Bataille de Fort William Henry.

Les forces militaires du Général Louis-Joseph de Montcalm arrivèrent le 3 août 1757 et établirent des camps au sud et au nord du fort. Après d'intenses bombardements et opérations de siège, ses troupes se rapprochèrent du fort. Le régiment anglais se rendit lorsqu'il fut évident que le général anglais Daniel Webb, commandant du Fort Edward, n'enverrait plus de renforts. Les forces françaises étaient de 8 000 hommes, comprenant 3 000 soldats français, 3 000 miliciens canadiens et 2 000 Amérindiens[2]. Après le siège de 1757, les Français et Canadiens détruisirent le fort et se retirèrent à Fort Carillon.

La reconstitution du fort au XXème siècleModifier

 
Localisation du Fort William Henry au sud du lac George.

Une réplique du Fort William Henry fut reconstruit dans les années 1950[3]. Les touristes peuvent se rendre sur le site pour le voir.

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Fred Anderson, Crucible of War: The Seven Years' War and the Fate of Empire in British North America, 1754 to 1766, New York, Vintage Books, , p. 123
  2. (en) William R. Nester, The first global war: Britain, France, and the fate of North America. 1756–1775, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780275967710), p. 56
  3. Philip Terrie, « The Legacy of Fort William Henry: Resurrecting the Past », sur AdirondackExplorer.org, The Adirondack Explorer (consulté le 12 mars 2018)

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier