Fort Saint-André (Pays-Bas)

à Heerewaarden

Le Fort Saint-André (en néerlandais, Fort St. Andries) est un ancien fort militaire néerlandais, situé entre Meuse et Waal à l'ouest de Heerewaarden.

Le fort Saint-André en 1649, par Blaeu. En haut, le Waal, en bas, la Meuse
L'île de Heerewaarden en 1600. La carte montre les forts Saint-André à l'ouest et De Voorne à l'est du village

Le fort a été construit en 1599 à l'initiative du cardinal André d'Autriche, fils de l'archiduc Ferdinand de Tyrol et petit-fils de Ferdinand Ier. André assurait le stathoudérat à la place d'Albert d'Autriche, lorsque celui-ci était parti en Espagne pour son mariage avec Isabelle-Claire-Eugénie d'Autriche.

Le fort était de forme pentagonale et offrait une position stratégique aux Espagnols, leur donnant une vue parfaite sur les deux fleuves. Toutefois, le fort ne servit pas bien longtemps aux Espagnols : en 1600, après une mutinerie, les soldats espagnols vendirent le fort aux États généraux. Le , après seulement trois jours de siège par Maurice d'Orange, le fort capitula.

Lors de la guerre de Hollande, le fort se rendit sans résistance aux dragons que le vicomte de Turenne y envoya le .

Le , le fort fut de nouveau pris par les Français menés par le général Delmas à la faveur des glaces qui permirent aux troupes de franchir les fleuves à pied.

En 1812, le fort fut remplacé par un nouveau fort, construit à quelques centaines de mètres vers l'ouest, le Nouveau fort Saint-André.

Voir aussiModifier

SourceModifier