Fort DeRussy (Louisiane)

Construit en Louisiane, aux États-Unis
Fort DeRussy
Présentation
Type
Matériau
Terre
Construction
1862
Gestionnaire
Patrimonialité
Inscrit au NRHP ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Smithsonian
16AV90Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Localisation
Localisation
Coordonnées
Carte

Fort DeRussy, situé à six kilomètres (quatre miles) au nord de Marksville, en Louisiane, a été l'une des places fortes confédérées au cours de la guerre de Sécession, défendant la basse vallée de la rivière Rouge en Louisiane.

Le fort a été nommé en référence au Colonel Lewis G. DeRussy, le plus ancien diplômé de West Point à servir dans l'armée confédérée. DeRussy, un éminent ingénieur dans le civil, était l'officier du génie chargé de la construction de la première fortifications du fort. Les restes du colonel ont été exhumés d'une tombe abandonnée et réinhumés sur le terrain du fort le 26 septembre 1999[1]. Le fort a été inscrit sur le Registre national des lieux historiques en 2016.

Batailles modifier

 
Un dessin de Fort DeRussy peu de temps après sa capture

Une partie de l'escadron du Mississippi du contre-amiral David D. Porter capture le fort le 5 mai 1863 et le détruit le 9 mai 1863 par l'USS Benton[2]. Le fort revient à l'armée de l'Union, dirigée par le général A. J. Smith, le 14 mars 1864[3].

Cartes et Plans modifier

Dessinés sous la direction du Capitaine R. M. Venable, chef du bureau topographique de Louisiane de l'Ouest et de l'Arkansas[4] :

Préservation modifier

La propriété a été cédée à la ville de Marksville afin de recevoir une subvention de 75 000 $ de l'État de Louisiane, pour améliorer le site afin qu'il puisse être accepté par le système des parcs nationaux, avec les « amis du fort DeRussy » responsables des dépenses publiques de la ville. Une subvention de 150 000 $ a été reçue de la part de la commission des voies navigables de la rivière Rouge pour l'achat d'un supplément de 21 ha, et 4 ha supplémentaires ont été donnés par la ville de Marksville, époque à laquelle l'État est d'accord pour accepter le fort et les 28 ha attenant en donation[5].

Voir aussi modifier

Références modifier

  1. (en) Joyce Bridges, « Colonel Lewis G. DeRussy »
  2. Rear Admiral David D. Porter, Official Records of the Union and Confederate Navies in the War of the Rebellion, Series I, Volume 24, page 648.
  3. (en) Louisiana Department of Culture, Recreation and Tourism, « Fort De Russy Historical Marker »
  4. (en) « Gilmer Civil War Maps Collection », University of North Carolina (consulté le )
  5. Steve Mayeux, « Saving Fort DeRussy »

Liens externes modifier