Formia

commune italienne

Formia
Formia
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région du Latium Latium 
Province Latina 
Code postal 04023
Code ISTAT 059008
Code cadastral D708
Préfixe tel. 0771
Démographie
Gentilé formiani
Population 37 979 hab. (30-11-2019[1])
Densité 520 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 16′ 00″ nord, 13° 37′ 00″ est
Altitude Min. 19 m
Max. 19 m
Superficie 7 300 ha = 73 km2
Divers
Saint patron Sant'Erasmo et San Giovanni Battista
Fête patronale 2 et 24 juin
Localisation
Localisation de Formia
Localisation dans la province de Latina.
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Formia
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Formia
Géolocalisation sur la carte : Latium
Voir sur la carte administrative du Latium
City locator 14.svg
Formia
Liens
Site web site officiel

Formia est une ville de la province de Latina dans le Latium en Italie.

GéographieModifier

Formia se trouve sur les rives du golfe de Gaète, à environ 7 km au nord de la ville de Gaète.

HistoireModifier

AntiquitéModifier

Dans l'Odyssée, c'est là que vivaient les Lestrigoni, peuple de géants anthropophages qui détruisit la flotte d'Ulysse.

Du point de vue historique, ce sont des colons grecs de Laconie qui fondèrent la cité et la nommèrent Ormia. Les populations autochtones qui peuplaient la région étaient les Aurunces (Auruncii en latin). Ce ne fut qu'après la conquête du Latium par les Romains (entre les Ve et IVe siècles av J.-C.) que la ville prit le nom de Formia.

En 188 av. J.-C., le Sénat lui octroya la citoyenneté romaine. C'était alors un lieu très prisé de l'aristocratie romaine, qui y détenait de nombreuses résidences secondaires. La ville était connectée à la Via Appia.

Cicéron fut assassiné aux abords de la ville le 7 décembre 43 av. J.-C.

Vers l'an 300, saint Elme aurait été fait premier évêque de Formia.

La cité fut pillée lorsque l'Empire romain d'Occident s'effondra.

Moyen ÂgeModifier

La Guerre des goths (535-553) entraîna la fuite de la population vers les collines voisines où furent fondées Castellone (it), Maranola (it) et Mola di Gaeta (it) (Mola), qui se dotèrent d'enceintes. Ces lieux constituent depuis 1862 l'actuelle ville de Formia.

La région subit les raids répétés des Musulmans entre 824 (ou 828) à 915, date à laquelle les Sarrasins furent défaits à la bataille du Garigliano. Entre-temps et par sécurité, l'évêché avait été transféré à Gaète[2].

À la fin du XIIIe siècle Charles II d'Anjou fit bâtir un château fort à Mola. Un second fut érigé au XIVe siècle à Castellone, puis un autre à Maranola.

Étant situés en bordure de la Via Appia, route achalandée, les bourgs subirent plusieurs sièges et furent marqués par de nombreuses batailles, plus ou moins oubliées par l'Histoire, pendant le Moyen Âge et après. Le bourg de Maranola fut notamment assiégé par les troupes de Ladislas Ier de Naples en avril 1400[réf. nécessaire].

De la Renaissance à aujourd'huiModifier

En 1552, un raid turc détruisit en grande partie l'église Saint-Érasme (bâtie au VIe siècle) et le monastère bénédictin adjacent (bâti vers 900)[réf. nécessaire].

Fra Diavolo, dans sa lutte contre les armées française, installa son quartier général à Maranola en 1799 [3].

Le 4 novembre 1860, le Royaume de Sardaigne et le Royaume des Deux Siciles s'affrontèrent lors de la "Bataille de Mola", qui fit environ 300 morts et blessés. On peut considérer ces hostilités comme les prémices du siège de Gaète.


AdministrationModifier

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
10 juin 2003 28 avril 2008 Sandro Bartolomeo Centro-Sinistra  
28 avril 2008 En cours Michele Forte Pdl-Udc  
Les données manquantes sont à compléter.

HameauxModifier

Marànola, Trivio, Castellonorato, Penitro.

Mola est un village inclus dans la municipalité de Formia, appelé Mola e Castellone jusqu'en 1862, créé en 1820 avec la fusion des villages de Mola et Castellone. Il est actuellement considéré comme un quartier de la ville.

Communes limitrophesModifier

Esperia, Gaète, Itri, Minturno, Spigno Saturnia

Évolution démographiqueModifier

Habitants recensés


SportsModifier

À Formia se situe depuis 1955 le Centre de préparation olympique de Formia.

Voir aussiModifier

JumelageModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. https://www.formiae.it - "Formia e la sua storia Formiae".
  3. Il fut capturé en 1806 par le général Léopold Hugo, père de Victor Hugo.

Liens externesModifier